Photo d'illustration
Plein écran
Photo d'illustration © Photo News

La Ville de Charleroi a une priorité pour cette rentrée des classes

Ce mardi 1er septembre, beaucoup d’élèves ont repris le chemin des écoles dans des circonstances très particulières. Le coronavirus est toujours bel et bien présent même s’il est sous contrôle et que les gosses de moins de douze ans ne semblent ni être particulièrement vulnérables à la maladie ni être d’importants transmetteurs de la maladie. De plus, les enfants ont accumulé de gros retards dans l’apprentissage suite à la longue fermeture des établissements scolaires due à ce virus.

  1. “5.000 voitures” du Vlaams Belang à Bruxelles contre la coalition Vivaldi: “Un succès incroyable”
    Mise à jour

    “5.000 voitures” du Vlaams Belang à Bruxelles contre la coalition Vivaldi: “Un succès incroyable”

    Le Vlaams Belang a organisé dimanche sur la partie flamande du plateau du Heysel une action de protestation contre la mise sur pied d’une majorité fédérale Vivaldi. Le parti d’extrême droite affirme que plus de 5.000 voitures ont fait le déplacement, ce qui équivaudrait à 10.000 personnes. Selon la police, il y aurait eu jusqu’à 4.500 véhicules, avec en moyenne trois à quatre passagers. “C’est un succès incroyable”, a commenté le président du parti, Tom Van Grieken.
  2. Marc Van Ranst plaide pour un commissaire coronavirus au gouvernement

    Marc Van Ranst plaide pour un commissai­re coronavi­rus au gouverne­ment

    Alors qu’ils avaient fait vœu de silence jusqu’à ce lundi inclus en guise de protestation face aux mesures découlant du dernier Conseil national de sécurité, les experts dont Marc Van Ranst ont malgré tout pris la parole ce lundi soir. Au journal de VTM, le virologue tantôt décrié tantôt prophète en son pays a exhorté les négociateurs du futur gouvernement à inclure en leurs rangs un “commissaire coronavirus”.
  3. Charleroi donne le feu vert pour la reprise des cours, mais à certaines conditions

    Charleroi donne le feu vert pour la reprise des cours, mais à certaines conditions

    Comme d’autres secteurs d’activités, le monde scolaire va reprendre, en douceur et de manière très progressive à partir de ce lundi 18 mai prochain. Les enfants de sixième primaire et les élèves de terminales en secondaire (sixièmes et septièmes années) vont pouvoir reprendre le chemin de l’école. Plusieurs communes de la région de Charleroi ont choisi de ne pas autoriser ce retour en classe. Ce n’est pas le cas de la plus grande ville wallonne.
  1. Pour ou contre la réouverture des écoles? L'avis de quatre professionnels de l’enseignement
    Témoignages

    Pour ou contre la réouvertu­re des écoles? L'avis de quatre profession­nels de l’enseignement

    Tous les élèves des maternelles sont invités à reprendre le chemin des classes dès le mardi 2 juin. Tous ceux de primaire devraient faire de même le lundi 8 juin. Autre adaptation: la règle des quatre mètres carrés par élève disparaît au profit de la notion de classe-bulle. Comment ces mesures ont-elles été accueillies dans le milieu de l’enseignement? Les directeurs d’écoles et les enseignants estiment-ils que les efforts consentis ces dernières semaines ont été oubliés? Témoignages.
  2. Cette directrice d’école est “pour” une reprise des cours, mais “ça va être très compliqué à organiser”
    Interview

    Cette directrice d’école est “pour” une reprise des cours, mais “ça va être très compliqué à organiser”

    Ce vendredi, le Conseil National de Sécurité (CNS) se réunit pour débattre des probables premières mesures de déconfinement. Le gouvernement fédéral devrait faire une annonce officielle dans la foulée. Parmi les pistes de réflexion, il y a une réouverture partielle des écoles à partir du 18 mai prochain en Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB). En effet, une étude scientifique laisse penser que les enfants de moins de dix ans sont de faibles vecteurs de transmission du coronavirus. Néanmoins, d’autres études affirment le contraire.