Photo d'illustration
Plein écran
Photo d'illustration © Photo News

La Ville de Charleroi annule de nouveau un événement pour les enfants

Le comité de concertation du vendredi 26 février n’a permis d’aboutir sur aucune forme d’assouplissement. Les chiffres d’hospitalisations recueillis par l’Institut scientifique belge de santé publique, Sciensano, étaient devenus inquiétants.

  1. “Mise en bouche”: le nom des ateliers parents non admis à l’Eden de Charleroi

    “Mise en bouche”: le nom des ateliers parents non admis à l’Eden de Charleroi

    Cette année, il n’y a pas eu de Grande Parade du Carnaval à Charleroi. Coronavirus oblige. Mais ce n’est pas pour autant que toutes les activités afférentes ont été rangées au placard. Le Centre Culturel de Charleroi, l’Eden, a maintenu le traditionnel brûlage de Corbeau même s’il a dû s’opérer en comité restreint. Il a également organisé une exposition sur le carnaval carolo ainsi qu’un stage et des ateliers pour les enfants.
  2. Un cluster à l'école communale d'Ophain, tous les élèves pourront être testés jeudi

    Un cluster à l'école communale d'Ophain, tous les élèves pourront être testés jeudi

    Les autorités communales de Braine-l'Alleud ont annoncé mercredi qu'environ 450 élèves des classes primaires et maternelles de l'école communale d'Ophain, ainsi que l'ensemble du personnel, pourra subir un test PCR jeudi dans les locaux de l'établissement. Un cluster s'y est déclaré et la situation est préoccupante: quatre enseignants et un accueillant extrascolaire sont confirmés positifs, une institutrice étant hospitalisée. Une classe a été testée pour l'instant: 16 enfants sur les 21 testés sont positifs, bien que tous asymptomatiques. L'école sera entièrement fermée vendredi.
  1. Ados et parents se contaminent de plus en plus entre eux: “D’abord, ça a été papa puis toute la famille est tombée malade”

    Ados et parents se contami­nent de plus en plus entre eux: “D’abord, ça a été papa puis toute la famille est tombée malade”

    Actuellement, les infections sont nettement plus nombreuses chez les adolescents, mais aussi chez les quadragénaires, c’est-à-dire leurs parents. “On observe des vases communicants entre deux groupes qui ont beaucoup de contacts: d’une part les enfants à l’école et pendant les activités extrascolaires, d’autre part les parents au travail. Les deux groupes deviennent des vecteurs de communication du virus et se renforcent mutuellement”, analyse le biostatisticien Geert Molenberghs.
  2. Adrien, 16 ans, à propos du mal-être des jeunes: “Nous voulons être compris et entendus”

    Adrien, 16 ans, à propos du mal-être des jeunes: “Nous voulons être compris et entendus”

    Écoles, activités sportives, ludiques ou culturelles, plus rien n’est pareil pour les étudiants depuis mars 2020. À l’âge de tous les possibles, ces adolescents et adultes en devenir sont contraints de mettre leur vie sociale entre parenthèses, et ils sont à bout, à l’instar d’Adrien, auteur d’une lettre ouverte intitulée “Génération en détresse”: “Aujourd’hui, mes rêves s’échappent. Et je les regarde s’envoler, impuissant.”
  1. Un grave incendie fait rage dans un monastère à Heule: “Les 21 sœurs ont été évacuées”
    Play
    MISE À JOUR

    Un grave incendie fait rage dans un monastère à Heule: “Les 21 sœurs ont été évacuées”

    11:43
  2. 14 personnes sauvées d'un bateau en train de couler
    Play

    14 personnes sauvées d'un bateau en train de couler

    13:59