Photo d'illustration
Plein écran
Photo d'illustration © Photo News

La Ville de Charleroi attribue plusieurs subsides à sa jeunesse

Avec l’arrivée du coronavirus, les temps sont durs pour beaucoup de monde. Y compris pour la jeunesse. C’est pourquoi la Ville de Charleroi a décidé de lui donner un petit coup de pouce supplémentaire sur le plan financier.

  1. Zoë ne porte pas de masque pour des raisons médicales, son école la traite comme “un paria”

    Zoë ne porte pas de masque pour des raisons médicales, son école la traite comme “un paria”

    L’Institut d’Agriculture et d’Horticulture d’Oedelem, en Flandre occidentale, est sans pitié pour une jeune fille de 15 ans qui, pour des raisons médicales, ne doit pas porter de masque buccal à l’école. Zoë Van Eekel doit s’asseoir au fond de la classe derrière une vitre en plexiglas, n’est pas autorisée à aller aux toilettes si quelqu’un d’autre est présent et doit garder une distance d’un mètre et demi avec tout le monde. Furieux, ses parents ont décidé de la garder à la maison. “Notre fille est traitée comme un paria”, regrette son père Cédric.