Photo d'illustration
Plein écran
Photo d'illustration © Photo News

La Ville de Charleroi donne plus d’argent que prévu pour équiper numériquement ses élèves

La crise sanitaire liée à la Covid-19 a poussé les instances régionales à fermer les établissements scolaires dès le mois de mars. Durant le confinement, les équipes éducatives ont dû faire preuve d’ingéniosité et d’une grande force d’adaptation pour permettre aux élèves de garder le contact avec l’école. Malheureusement, elles ont été confrontées à la fracture numérique des étudiants. Cette fracture n’a pas permis à tous d’avoir accès aux mêmes ressources numériques et cela a creusé les inégalités.

  1. Charleroi donne le feu vert pour la reprise des cours, mais à certaines conditions

    Charleroi donne le feu vert pour la reprise des cours, mais à certaines conditions

    Comme d’autres secteurs d’activités, le monde scolaire va reprendre, en douceur et de manière très progressive à partir de ce lundi 18 mai prochain. Les enfants de sixième primaire et les élèves de terminales en secondaire (sixièmes et septièmes années) vont pouvoir reprendre le chemin de l’école. Plusieurs communes de la région de Charleroi ont choisi de ne pas autoriser ce retour en classe. Ce n’est pas le cas de la plus grande ville wallonne.
  2. Elle n’a pas remis son enfant à l’école: “Pas à cause du coronavirus”
    Interview

    Elle n’a pas remis son enfant à l’école: “Pas à cause du coronavi­rus”

    Ce lundi 25 mai, plusieurs élèves de première et deuxième primaire ainsi que de deuxième secondaire sont retournés sur les bancs de l’école. Ceux en difficulté dans les autres années également. Les experts l’affirment: c’est une bonne chose pour eux. Pourtant, cette rentrée n’est pas vraiment obligatoire. Des parents ont choisi de ne pas renvoyer leurs enfants dans leurs établissements scolaires.