La Place Mattéoti à Jumet va être la première des 17 places et square rénovés à Charleroi
Plein écran
La Place Mattéoti à Jumet va être la première des 17 places et square rénovés à Charleroi © Google

La Ville de Charleroi investit plusieurs millions d’euros pour ses places et ses squares

Cela fait quelques années maintenant que la Ville de Charleroi a entamé son processus de renouvellement. L’arrivée du centre commercial Rive Gauche à la Ville Basse n’en est qu’un exemple parmi d’autres. De nombreux chantiers sont encore en cours. Et d’autres vont suivre rapidement.

  1. Près de 700 fonds d'investissement en Belgique: comment faire le meilleur choix?
    Guide-epargne.be

    Près de 700 fonds d'investis­se­ment en Belgique: comment faire le meilleur choix?

    Ceux qui investissent leur argent, pourraient bien obtenir un rendement considérable. Mais est-il vrai que les jeunes ont intérêt à investir dans un fonds d’investissement dynamique et que les personnes plus âgées ont intérêt à investir dans un fonds défensif? Quelles sont les différences entre ces fonds? Et comment devez-vous vous y prendre? Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique de quelles options vous disposez.
  2. Charleroi investit dans l’éclairage de plusieurs complexes sportifs

    Charleroi investit dans l’éclairage de plusieurs complexes sportifs

    Le jeudi 19 décembre 2019, la Ville de Charleroi à l’initiative de l’échevin des Travaux, Eric Goffart (C+) et l’Opérateur des Réseaux Gaz et Électricité (ORES) avait lancé un vaste plan de remplacement de l’éclairage public à Charleroi. 25.000 points lumineux doivent être remplacés dans les années à venir. Les autorités communales annoncent désormais que les infrastructures sportives vont aussi subir un relifting.
  3. Charleroi Expo sera bel et bien mis en liquidation

    Charleroi Expo sera bel et bien mis en liquidati­on

    La société Charleroi Expo va bel et bien être mise en liquidation malgré le permis d'urbanisme accordé par le fonctionnaire délégué pour l'exploitation d'un bâtiment à Courcelles, a confirmé Patrick Vilain, son administrateur délégué. Les problèmes de trésorerie à l'origine de la décision de mise en liquidation ne permettent pas selon lui d'entamer les travaux nécessaires et de négocier un nouveau bail, deux préalables indispensables à une reprise des activités.