Trois cents personnes de l'Horeca ont manifesté a Charleroi lundi.
Plein écran
Trois cents personnes de l'Horeca ont manifesté a Charleroi lundi. © BELGAONTHESPOT

La Ville de Charleroi tend une perche à son secteur Horeca

Le secteur Horeca ne peut toujours pas reprendre ses activités au contraire d’autres qui doivent cependant respecter des mesures de précaution (nombre de visiteurs ou de clients limités, gel hydroalcoolique, recommandation ou obligation des masques, parcours balisé...). En souffrance, il a manifesté son mécontentement lundi sur la place de la Digue à Charleroi. La Ville de Charleroi, elle, veut lui apporter son soutien.

  1. Coronavirus: Charleroi envisage deux types d’aide pour ses indépendants

    Coronavi­rus: Charleroi envisage deux types d’aide pour ses indépen­dants

    Pour limiter la casse économique qui sera causée par la crise du coronavirus, la Ville de Charleroi a décidé de venir en aide aux secteurs les plus durement touchés par la crise. Parmi ceux-ci, les commerçants et indépendants. La fermeture pour un grand nombre d’entre eux a conduit la ville à mettre sur pied un groupe de travail en vue d’étudier la possibilité d’exonérer les commerçants et indépendants des taxes et redevances les visant spécifiquement.
  2. Des restrictions supplémentaires à celles du fédéral à Ham-sur-Heure/Nalinnes

    Des restricti­ons supplémen­tai­res à celles du fédéral à Ham-sur-Heure/Nalinnes

    Après s’être réuni virtuellement jeudi soir, le Comité de Concertation a annoncé des nouvelles mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus. Le sport, la culture et la jeunesse sont touchés par de nouvelles restrictions qui sont jugées insuffisantes par la grande majorité des scientifiques. Elles sont d’application dès ce vendredi et jusqu’au 19 novembre moyennant une évaluation intermédiaire après deux semaines.