Les coiffeurs de Charleroi avaient manifesté sur la Place Verte le 2 décembre dernier.
Plein écran
Les coiffeurs de Charleroi avaient manifesté sur la Place Verte le 2 décembre dernier. © BELGA

La Ville de Charleroi veut octroyer une prime aux métiers de contact

Afin de ne pas voir une troisième vague de cas de Covid-19 déferler sur la Belgique, le Comité de Concertation a exclu la reprise des métiers de contact avant le 15 janvier prochain. Ces dernières semaines, plusieurs personnes de ce secteur avaient manifesté leur ras-le-bol à Charleroi. Les autorités communales ont entendu leur désarroi.

  1. Coronavirus: Charleroi envisage deux types d’aide pour ses indépendants

    Coronavi­rus: Charleroi envisage deux types d’aide pour ses indépen­dants

    Pour limiter la casse économique qui sera causée par la crise du coronavirus, la Ville de Charleroi a décidé de venir en aide aux secteurs les plus durement touchés par la crise. Parmi ceux-ci, les commerçants et indépendants. La fermeture pour un grand nombre d’entre eux a conduit la ville à mettre sur pied un groupe de travail en vue d’étudier la possibilité d’exonérer les commerçants et indépendants des taxes et redevances les visant spécifiquement.
  1. La Ville de Charleroi donne plus d’argent que prévu pour équiper numériquement ses élèves

    La Ville de Charleroi donne plus d’argent que prévu pour équiper numérique­ment ses élèves

    La crise sanitaire liée à la Covid-19 a poussé les instances régionales à fermer les établissements scolaires dès le mois de mars. Durant le confinement, les équipes éducatives ont dû faire preuve d’ingéniosité et d’une grande force d’adaptation pour permettre aux élèves de garder le contact avec l’école. Malheureusement, elles ont été confrontées à la fracture numérique des étudiants. Cette fracture n’a pas permis à tous d’avoir accès aux mêmes ressources numériques et cela a creusé les inégalités.