Illustration.
Plein écran
Illustration. © Wannes Nimmegeers

L’appel à l’aide des maisons de repos: elles doivent maintenir une température de 22° dans les chambres de leurs résidents

Le président de Femarbel, la fédération des maisons de repos en Belgique, a adressé un courrier au Premier ministre Alexander De Croo pour solliciter des mesures de soutien, indique-t-il jeudi dans les pages de la DH. Ces établissements sont frappés de plein fouet par la hausse des prix et en particulier ceux de l'énergie, alors qu'ils sont tenus de maintenir une température de 22° dans les chambres de leurs résidents.

  1. Installer une pompe à chaleur? Voici les conséquences pour votre assurance incendie
    Guide-epargne.be

    Installer une pompe à chaleur? Voici les conséquen­ces pour votre assurance incendie

    Votre nouvelle pompe à chaleur vient d’être installée. Désormais, vous pouvez chauffer et rafraîchir votre maison de manière économe et durable. Mais devez-vous également signaler cet investissement à votre compagnie d’assurances? Et l’installation de votre pompe à chaleur est-elle couverte par votre assurance incendie? Guide-epargne.be a examiné ceci pour vous.
  2. Un virement bancaire erroné: voici comment rectifier votre erreur sans subir de pertes
    Guide-epargne.be

    Un virement bancaire erroné: voici comment rectifier votre erreur sans subir de pertes

    Une erreur est vite commise, mais s’il s’agit d’un virement bancaire, on panique rapidement. Quelques exemples: vous avez inséré un 0 de trop dans le montant à payer ou vous n’avez pas introduit le bon numéro de compte. Heureusement, il est fort probable que vous pourrez récupérer votre argent. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique quelles démarches vous devez entreprendre.
  3. Le cri de colère de l’Horeca face à la crise: “Bruxelles in the Dark”, ces restaurants où vous mangez (presque) dans le noir
    Play

    Le cri de colère de l’Horeca face à la crise: “Bruxelles in the Dark”, ces restau­rants où vous mangez (presque) dans le noir

    Après une pandémie mondiale, une inflation galopante, et une pénurie du personnel, l’Horeca n’a pas eu une seconde de répit, essayant tant bien que mal de ne pas couler. Les restaurateurs doivent aujourd'hui de nouveau faire face à une crise sans précédent, touchés de plein fouet par les prix de l’énergie. Une énième bataille, qui les pousse à bout. Un petit groupe de restaurants a, par la force des choses, décidé de se mobiliser durant quatre jours afin d’attirer l’attention des consommateurs sur la situation critique dans laquelle ils se trouvent.