"On nous empêche de vivre pour ne pas mourir", lisait-on vendredi sur ce panneau au bois de la Cambre, avec une arroseuse en arrière-plan
Plein écran
"On nous empêche de vivre pour ne pas mourir", lisait-on vendredi sur ce panneau au bois de la Cambre, avec une arroseuse en arrière-plan © BELGA

L’appel de la ministre de l’Intérieur aux jeunes: “Montrez pourquoi vous êtes l’avenir”

La ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) a écrit une lettre ouverte aux jeunes, après deux soirées consécutives de confrontations entre des centaines de jeunes, lassés des mesures de lutte contre le coronavirus, et la police dans le bois de la Cambre à Bruxelles.

  1. Un porte-parole de “L’Abîme”, la nouvelle fête annoncée ce vendredi soir au Bois de la Cambre: “On estime qu’on ne fait rien de mal”
    mise à jour

    Un por­te-parole de “L’Abîme”, la nouvelle fête annoncée ce vendredi soir au Bois de la Cambre: “On estime qu’on ne fait rien de mal”

    La “fête sauvage” de vendredi soir pour revendiquer le droit de se rassembler a été déplacée du Cinquantenaire vers le Bois de la Cambre par mesure de sécurité afin d’éviter de voir des gens pressés contre des grilles en cas de répression ou de mouvements de foule, a précisé dans l’après-midi un porte-parole du collectif “L’Abîme”, qui a appelé à la non-violence et à ce que chacun prenne ses responsabilités par rapport à la Covid-19. Il espère voir ces fêtes défendant la liberté de se réunir se propager dans toutes les villes à travers l’Europe.
  2. Inquiétudes après la Boum: “Le taux d'infection est déjà le plus élevé chez les jeunes Bruxellois”

    Inquiétu­des après la Boum: “Le taux d'infecti­on est déjà le plus élevé chez les jeunes Bruxellois”

    Geert Molenberghs n’a pas caché son inquiétude après les rassemblements qui ont dégénéré au Bois de la Cambre ce jeudi. Le biostatisticien souligne en effet que le taux d’infection au niveau national se situe déjà chez les jeunes Bruxellois âgés de 10 à 19 ans, suivis des quadragénaires et des quinquagénaires. “Le virus rampe d’une génération à l’autre”, prévient-il dans le HLN Live.
  1. Une organisatrice de La Boum s’exprime: “Notre seul but était de faire rire les gens”

    Une organisa­tri­ce de La Boum s’exprime: “Notre seul but était de faire rire les gens”

    Jeudi en fin d’après-midi, des milliers de personnes se sont rendues à “La Boum”, le faux festival organisé au Bois de la Cambre. Avant que la situation ne devienne incontrôlable, une journaliste de VTM NIEUWS s’est entretenue avec l’un des organisateurs de l’événement. “Pour être clair: nous n’avons rien organisé”, a déclaré la jeune femme dissimulée derrière un masque de renard. “Notre seul but était de faire rire les gens”.
  2. Onze arrestations au bois de la Cambre, deux chevaux rentrent seuls jusqu’à leur caserne
    mise à jour

    Onze arrestati­ons au bois de la Cambre, deux chevaux rentrent seuls jusqu’à leur caserne

    La situation est restée calme vendredi au parc du Cinquantenaire, lieu initialement annoncé sur les réseaux sociaux pour l’événement L’Abîme. Au bois de la Cambre par contre, un premier mouvement policier a été observé vendredi vers 19 heures, à la suite d’une première arrestation administrative pour trouble à l’ordre public. La police y a finalement procédé au total à dix arrestations administratives pour trouble à l’ordre public et à une arrestation judiciaire pour des coups portés sur un cheval. Une vitre d’un véhicule de la brigade canine a été cassée. Il n’y a pas eu de blessé.
  3. Yves Van Laethem sur la Boum: “Nous ne pouvons pas faire n’importe quoi, car nous en payerons le prix”
    mise à jour

    Yves Van Laethem sur la Boum: “Nous ne pouvons pas faire n’importe quoi, car nous en payerons le prix”

    D’un ton grave, Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral Covid-19, n’a pas manqué de faire allusion aux événements d’hier aux Bois de la Cambre lors de la conférence de presse bihebdomadaire du SPF Santé et du Centre de crise. “Ce que certains ont fait hier ne va pas nous aider à tenir” nos objectifs. “La légère baisse que nous connaissons aujourd’hui ne doit pas signifier que la partie est gagnée. Nous ne pouvons pas faire n’importe quoi, car nous en payerons le prix”, a-t-il dit.
  1. Effrayante collision entre deux joueurs de baseball
    Play

    Effrayante collision entre deux joueurs de baseball

    15 mai
  2. Joe Biden fait le tour de la Maison Blanche sans masque
    Play

    Joe Biden fait le tour de la Maison Blanche sans masque

    15 mai