RésistanceS.be / Manuel Abramowicz
Plein écran
© RésistanceS.be / Manuel Abramowicz

Laurent Louis reçoit le soutien de Dieudonné

De 350 à 450 personnes ont participé dimanche soir à Bruxelles au premier meeting électoral du député Laurent Louis, sous la menace d'une levée de son immunité parlementaire mais qui souhaite se présenter aux élections du 25 mai prochain avec son nouveau mouvement "Debout Les Belges", a indiqué lundi le site RésistanceS.be, qui mentionne aussi une "quenelle" inspirée par l'humoriste français controversé Dieudonné et hostile au Premier ministre Elio Di Rupo, photos à l'appui.

  1. Trouver l’inspiration pour votre projet de construction ou de rénovation? 3 bonnes raisons de visiter le salon Batireno et Énergie & Habitat
    Livios

    Trouver l’inspiration pour votre projet de constructi­on ou de rénovation? 3 bonnes raisons de visiter le salon Batireno et Énergie & Habitat

    L’organisation des foires et salons étant à nouveau autorisée, vous pouvez aller au salon Batireno et Énergie & Habitat qui se déroulera les week-ends des 16-17-18 et des 22-23-24 octobre 2021 à Namur Expo. Le salon rassemble environ 120 exposants reconnus du secteur. Les candidats bâtisseurs et rénovateurs y trouvent un éventail complet de produits, matériaux, services et techniques pour leur projet. Le site de construction Livios vous donne trois bonnes raisons de visiter le salon.
  2. Dieudonné condamné à 28.000 euros d'amende en appel

    Dieudonné condamné à 28.000 euros d'amende en appel

    L'humoriste controversé Dieudonné a été condamné jeudi en appel à 28.000 euros d'amende pour diffamation, injure et provocation à la haine et à la discrimination raciale pour des propos et une chanson dans deux vidéos diffusées sur internet. En première instance, il avait été condamné au total à 20.000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Paris. Dans l'une des vidéos incriminées, il transformait la chanson d'Annie Cordy "Chaud cacao" en "Shoah nanas".
  3. Laurent Louis risque jusqu'à 1.800 euros d'amende

    Laurent Louis risque jusqu'à 1.800 euros d'amende

    Le Code pénal belge prévoit, en cas de condamnation pour outrage, une peine qui va de quinze jours à six mois de détention et de cinquante à trois cents euros d'amende, à majorer des décimes additionnels, soit actuellement une multiplication par 6, a expliqué jeudi à Belga Marie-Aude Beernaert, professeure de droit pénal à l'UCL, en marge de la demande de la levée de l'immunité parlementaire du député indépendant Laurent Louis.