Faire une fausse dénonciation est sévèrement puni par la loi.
Plein écran
Faire une fausse dénonciation est sévèrement puni par la loi. © Photo News

L’auteur d’une dénonciation calomnieuse risque la prison et une lourde amende

En Belgique, la dénonciation calomnieuse est passible d’une peine d’emprisonnement de quinze jours à six mois et d’une amende de cinquante à mille euros, rappelle la RTBF.

  1. Comment le meurtre de Sofie Muylle aurait pu être résolu six mois plus tôt

    Comment le meurtre de Sofie Muylle aurait pu être résolu six mois plus tôt

    Il savait, mais il n’a rien dit. Un colocataire d’Alexandru Caliniuc, le meurtrier présumé de Sofie Muylle, a vu les vidéos de la victime mourante qui se trouvaient sur le téléphone du jeune Roumain. L’homme en a parlé à ses amis, mais n’a rien dit à la police. L’enquête sur le meurtre de la Roularienne aurait donc pu être résolue bien plus tôt, épargnant ainsi des mois d’incertitude atroce pour sa famille.
  2. Léa réagit au contrôle policier qui a dégénéré chez elle à Waterloo: “Ils auraient pu tuer ma mère comme George Floyd”

    Léa réagit au contrôle policier qui a dégénéré chez elle à Waterloo: “Ils auraient pu tuer ma mère comme George Floyd”

    Que s’est-il passé dans la maison de Waterloo où une intervention policière pour entrave aux règles Covid a mal tourné ce week-end? Les versions divergent fortement et, si du coté de la police comme du procureur du Roi du Brabant wallon, Marc Rézette, on affirme que c’est le comportement des habitants qui a suscité l’arrestation musclée de la mère, parents et enfants ont une autre lecture des faits: ils estiment, vidéos à l’appui, qu’il y a violences policières et réfutent tous coups envers les agents descendus en nombre chez eux.
  3. Dénoncé à la police pour un pseudo salon de coiffure clandestin: sa fille coiffait juste son épouse
    Interview

    Dénoncé à la police pour un pseudo salon de coiffure clandestin: sa fille coiffait juste son épouse

    On vit une époque formidable. Et le cynisme ne se rapporte pas qu’au tragi-comique de notre vie sociale amputée et au caractère désolant de l’an 2020. L’âge d'or de la délation. Des voisins qui dénoncent tout et n’importe quoi, en profitent pour se venger, la police qui croule sous les signalements. Didier Claes, habitant d’Ixelles en a lui aussi fait les frais. La nausée.
  1. Les organisateurs de “La Boum 2” menacent d’aller en justice si la police est présente en masse le 1er mai

    Les organisa­teurs de “La Boum 2” menacent d’aller en justice si la police est présente en masse le 1er mai

    À l’heure d’écrire ces lignes, plus de 20.000 personnes ont manifesté leur intérêt pour “La Boum 2", un nouveau rassemblement de jeunes prévu le 1er mai dans le Bois de la Cambre, à Bruxelles. Les organisateurs de l’événement ont demandé l’autorisation à la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden, en vain. Le collectif L’Abîme menace désormais de saisir la justice si la police est à nouveau présente en masse dans le parc bruxellois le 1er mai. “Afin de faire condamner ces graves atteintes à notre santé mentale et à l’ordre public”, déclare le collectif dans un communiqué.
  1. Jeune Afro-Américain tué près de Minneapolis: la policière a confondu son arme à feu avec son Taser
    Play
    Mise à jour

    Jeune Af­ro-Américain tué près de Minneapo­lis: la policière a confondu son arme à feu avec son Taser

    13 avril
  2. Reconnaissez-vous les braqueurs de cette pharmacie à Jette?
    Play

    Reconnais­sez-vous les braqueurs de cette pharmacie à Jette?

    13 avril