Le “Beer Bike Liège”, ou comment découvrir la Cité Ardente autrement

Le premier beer bike liégeois débarque dans quelques jours en Cité Ardente. Là où la proposition de Stéphanie Weijenberg et Jonathan Lays se distingue de celle des autres villes, c’est qu’au-delà de l’aspect festif, le couple a décidé d’amener une dimension culturelle.

Plein écran
Le "Beer Bike Liège", sillonera les rues de la Cité Ardente dès janvier 2020. © D.R.

Les beer bikes, aussi appelées party bikes ou vélos festifs, sont nés en 1997 aux Pays-Bas. Le concept est simple. Un vélo version XXL avec des banquettes ou des selles, ainsi que des pédaliers, placés de part et d’autre d’un bar. Les cyclistes s’installent de façon latérale à la route. Une dernière banquette est placée au bout, ou à l’avant, dudit vélo et fait face à la route. C’est la place du chauffeur.

Cette activité un peu sportive et surtout bibitive est particulièrement appréciée par les bandes d’amis qui souhaitent fêter un anniversaire ou un enterrement de vie de jeune homme ou de jeune fille. Si l’on pouvait réserver un beer bike dans quelques villes belges comme Bruxelles, Anvers ou La Louvière, aucune formule du genre n’était encore proposée en Cité Ardente. Étonnant, tant les Liégeois sont connus pour leur propension à aimer faire la fête en levant le coude. Mais les choses vont changer dès janvier 2020. 

Découvrir la ville en faisant la fête

Stéphanie Weijenberg et son compagnon, Jonathan Lays, vont proposer le premier vélo festif de Liège dès le premier jour de l’an neuf. Une idée qui leur est venue après que Stéphanie a émis le souhait d’ouvrir son activité d’indépendante. “Je suis enseignante, mais j’avais envie d’ouvrir une activité d’indépendante à côté de mon boulot. Mon mari, lui, travaille dans le milieu du divertissement. Il possède l’escape game “Get Out” et le centre de loisirs “The Square”, à Liège. On est resté dans ce domaine pour notre activité commune”, indique la jeune femme.

Le concept, ils l’ont découvert lors de leurs voyages à l’étranger, et la ville de Liège semblait tout indiquée pour importer le beer bike. Toutefois, Stéphanie a tenu à rajouter sa petite touche personnelle. “Je ne voulais pas que ce soit seulement un prétexte pour se saouler, je voulais aussi apporter une dimension culturelle. Que les personnes qui louent notre vélo découvrent ou redécouvrent Liège”, explique-t-elle. Pour cela, le couple proposera plusieurs formules, dont une pour déguster des bières locales, ou une autre formule autour du péket. Sur demande, il sera également possible d’avoir des commentaires sur l’histoire de la ville et une brochure explicative pourra être mise à disposition des utilisateurs du vélo. “On s’oriente donc aussi bien vers les “étrangers” qui souhaitent découvrir la ville autrement, que les habitants et entreprises pure souche qui souhaitent juste passer un moment convivial”, commente Stéphanie.

Plein écran
Ce vélo est le premier qu'ont acheté Stéphanie et Jonathan. D'autres arriveront dans le courant de l'année prochaine. © D.R.
Plein écran
Le beer bike pourra accueillir jusqu'à 15 personnes. © D.R.

Parcours et vélo adaptable

En lançant leur activité, Stéphanie et Jonathan n’avaient pas de suite pensé que la circulation allait être quelque peu perturbée par les travaux du tram. Mais qu’à cela ne tienne, le parcours sera modifié en fonction du chantier, ainsi que des embouteillages éventuels. Toutefois, quelques lieux incontournables resteront toujours au programme, comme la place du Marché ou celle de Saint-Lambert, par exemple.

Comme précisé plus haut, le beer bike liégeois sera mis sur la route dès le 1er janvier de l’année qui arrive. Les réservations sont d’ores et déjà ouvertes. Le vélo pourra être utilisé par 15 personnes à la fois. Selon la formule, il en coûtera entre 25 et 30€ par personne, pour 1h30 de balade, avec accès illimité au bar. Attention toutefois si vous souhaitez louer le vélo, les propriétaires se réservent le droit de refuser les personnes si leur état physique indique une imprégnation alcoolique préalable trop importante. Question de sécurité. Inutile donc de se saouler avant, tout est prévu sur place. Par ailleurs, un chauffeur formé conduira le beer bike afin, une nouvelle fois, d’assurer la sécurité de tous.

Les départs débuteront à 9h ou 10h, tous les jours de la semaine et durant le week-end. Le dernier départ se fera à 20h30, retour prévu maximum à 22h. “On nous demande souvent si l’on peut réserver en hiver. Il n’y a vraiment pas de soucis. Le vélo dispose d’un toit et on peut fournir des plaids ou proposer des vins chauds. Et pour les jours pluvieux, il y a des rideaux qui se déploient sur les côtés et protègent les utilisateurs”, conclut Stéphanie.

Retrouvez ici toute l’actualité de la région de Liège.