Stan Vanuytrecht
Plein écran
Stan Vanuytrecht © Bart Claes

Le Belge devenu ermite en Autriche met un terme à ses activités

Stan Vanuytrecht, le retraité belge de 59 ans qui a rejoint en mai dernier l’ermitage de Saalfelden en Autriche, a décidé de stopper ses activités après trois étés. Il revient définitivement en Belgique pour se consacrer à des études de théologie, nous informe le journal flamand Het Nieuwsblad.

Le diacre originaire de Diest avait été sélectionné en 2017 parmi 50 candidats comme nouvel occupant de l’ermitage de Saalfelden en Autriche. D’avril à novembre, l’homme vivait dans un logement rudimentaire perché à 1400 mètres d’altitude, accroché une falaise, sans électricité, sans eau courante, privé de confort.

L’hiver venu, il quittait les lieux en raison des conditions climatiques. L’endroit peut être frappé par les avalanches et il n’est pas raisonnable d’y séjourner.

Perché sur la colline, l’habitant de l’ermitage St George, un lieu de silence et de réflexion religieuse vieux de 350 ans, était loin de ne voir personne. L’intérêt suscité par l’ermite à la longue barbe blanche n’était pas mince car il offrait aussi une oreille attentive à de nombreux pèlerins et randonneurs. Il faisait office de conseiller spirituel.

Nouvelle candidature ouverte

Dans une lettre adressée à la commune de Saalfelden, l’homme explique que sa vie d’ermite met sa santé physique à rude épreuve et qu’il désire rentrer au pays pour se lancer entre autres dans des études de théologie. Il remercie les habitants de Saalfelden et se réjouit d’avoir pu “consoler des gens et écouter leurs histoires”.

La commune de Saalfelden est désormais à la recherche d’un successeur et a lancé une nouvelle procédure de sélection. Vanuytrecht était devenu le premier non-Autrichien à avoir été choisi pour la fonction. La nouvelle candidature est ouverte à tous les citoyens, quelle que soit leur origine. Selon le pasteur Alois Moser, les recherches ne s’annoncent pas faciles. Bon nombre de candidats rechignent en raison des conditions de vie extrêmement rudes.

Construit dans les années 1660, Saalfelden est l’un des derniers ermitages d’Europe centrale. Dédié à Saint-Georges, il jouit d’un splendide panorama sur les Alpes autrichiennes dans la région de Salzbourg.

Plein écran
© Bart Claes