Le Belge le plus riche met en vente son yacht de luxe, l'Exuma.
Plein écran
Le Belge le plus riche met en vente son yacht de luxe, l'Exuma. © Fraser

Le Belge le plus riche vend son yacht de luxe à... 16,9 millions d’euros

Le plus riche des Belges, Eric Wittouck (74 ans), a mis son yacht de luxe en vente. L’héritier des “Tiense Suiker”, qui a ensuite fait fortune en investissant dans l’entreprise américaine d’amincissement Weight Watchers, demande 16,9 millions d’euros pour son bateau, l’Exuma. 

  1. Eric Wittouck, seul milliardai­re belge, grimpe dans le classement Forbes, Jeff Bezos reste le plus riche du monde

    L’investisseur belge Eric Wittouck, âgé de 73 ans, est passé de la 191e à la 168e place dans le classement annuel des milliardaires du magazine Forbes. Son patrimoine est désormais estimé à 7,35 milliards d’euros, soit quelque 350 millions de plus que l’année dernière. Eric Wittouck vit à Monaco, mais deux autres milliardaires ont choisi la Belgique comme lieu de résidence: l’Italien Giovanni Ferrero et le Suédois Peter Kamprad.
  2. Les contaminations et hospitalisations poursuivent leur hausse

    Les contamina­ti­ons et hospitali­sa­ti­ons poursui­vent leur hausse

    Entre le 20 et le 26 février, il y a eu en moyenne 137,9 admissions à l’hôpital par jour, soit une augmentation de 16% par rapport à la période de référence précédente. Au total, 1.838 personnes (+4%) sont hospitalisées en raison du Covid-19, dont 400 aux soins intensifs (+8%), selon les chiffres de l’Institut de santé publique Sciensano mis à jour samedi matin. Le taux de positivité est désormais de 6,7%.
  3. “Des assouplissements maintenant? Trop tôt et imprudent”: le message clair de médecins aux politiques

    “Des assouplis­se­ments maintenant? Trop tôt et imprudent”: le message clair de médecins aux politiques

    Très attendu, le Comité de concertation de ce vendredi s'annonce tendu. Les appels à l’allégement des règles sanitaires se font de plus en plus entendre. Certaines personnalités politiques, à l'instar d’acteurs de santé publique, plaident ouvertement pour des assouplissements, inquiets de la dégradation du bien-être mental au sein de la population. Dans le camp d’en face, les partisans du maintien d’une “ligne dure” avancent les chiffres et courbes épidémiologiques pour appeler une nouvelle fois à la prudence et à la patience. Dans les hôpitaux, la crainte d’un rebond voire d’une troisième vague persiste. “Chaque assouplissement est un de trop.”
  1. Un véhicule fait un 360 degrés sur une autoroute verglacée
    Play

    Un véhicule fait un 360 degrés sur une autoroute verglacée

    10:02
  2. Menacée de devoir quitter un magasin, une cliente utilise sa culotte pour en faire un masque
    Play

    Menacée de devoir quitter un magasin, une cliente utilise sa culotte pour en faire un masque

    27 février