Plein écran
Le braquage raté de Montignies-sur-Sambre © RTL Info

Le braquage raté de Montignies-sur-Sambre avait fait le buzz, quatre ans de prison requis contre un voleur

Une peine de quatre ans de prison a été requise, mardi, par le ministère public contre un braqueur qui avait été piégé en octobre 2018 par un commerçant à Montignies-sur-Sambre. En première instance, le jeune homme avait été condamné à une peine de 40 mois de prison ferme. Cette affaire avait fait le buzz car le commerçant avait piégé le braqueur et ses cinq copains en les invitant à revenir plus tard dans la journée.

Constatant qu'il était tombé "sur des cons", le commerçant avait demandé aux six jeunes gens armés de revenir plus tard et ils l'ont fait. "Je leur ai dit qu'il fallait qu'ils reviennent à 18h30, quand la caisse serait remplie", avait raconté le commerçant juste après les faits. 

Les six jeunes caïds étaient revenus alors que des policiers en civil les attendaient. Qualifiés de "braqueurs les plus idiots du pays" par les médias, ils s'étaient fait connaître hors des frontières. Cette histoire surréaliste avait fait le tour de la toile. 

Mardi, l'un d'eux a été jugé par la troisième chambre de la cour d'appel du Hainaut. Le ministère public a demandé de prononcer une peine de quatre ans au lieu de 40 mois de prison.

  1. Les “veuves de l’EI” Tatiana Wielandt et Bouchra Abouallal seraient en Turquie
    Mise à jour

    Les “veuves de l’EI” Tatiana Wielandt et Bouchra Abouallal seraient en Turquie

    Les combattantes belges en Syrie Tatiana Wielandt, 27 ans, et Bouchra Abouallal, 26 ans, ainsi que leurs enfants ne se trouveraient plus en Syrie mais en Turquie, a-t-on appris mercredi au tribunal de première instance néerlandophone de Bruxelles. Leur avocat, Me Walter Damen, avait introduit une action en référé devant ce tribunal exigeant que la Belgique rapatrie ses ressortissants, femmes et enfants, ou tente au moins de le faire, mais cette procédure est maintenant abandonnée.