Plein écran
Le président du cdH Maxime Prévot à son arrivée au Parlement de Wallonie, Namur, le 3 juin 2019. © BELGA

Le cdH dans l'opposition? "Trop tôt pour tirer des conclusions”

"Il est encore trop tôt pour tirer des conclusions" sur l'opportunité pour le cdH d'opter ou non pour l'opposition au vu de ses résultats électoraux, a déclaré lundi le président du parti Maxime Prévot à son arrivée au Parlement de Wallonie, où il devait rencontrer le PS.

"L'électeur a souhaité nous sanctionner, c'est un élément que nous assumons avec beaucoup d'humilité", a ajouté M. Prévot.

L'opinion exprimée dimanche par la cheffe de groupe cdH à la Chambre Catherine Fonck en faveur d'une cure d'opposition "n'est pas un avis qui est partagé par 'tout' le parti, et à ce stade les réflexions sont toujours en cours", selon M. Prévot.

Ce dernier devait rencontrer, en compagnie de la cheffe de file gouvernementale Alda Greoli et du vice-président du cdH pour la Wallonie Jean-Paul Bastin, le président du PS Elio Di Rupo et l'ancien ministre-président wallon Paul Magnette, qui mènent depuis mercredi dernier des consultations en vue de trouver des majorités pour la Wallonie et la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Le duo socialiste a déjà rencontré le MR et Ecolo. Après le cdH ce lundi matin, ce sera au tour du PTB dans l'après-midi. 

Plein écran
Maxime Prévot rencontrait ce matin en compagnie de la cheffe de file gouvernementale Alda Greoli et du vice-président du cdH pour la Wallonie Jean-Paul Bastin, le président du PS Elio Di Rupo et l'ancien ministre-président wallon Paul Magnette, qui mènent depuis mercredi dernier des consultations en vue de trouver des majorités pour la Wallonie et la Fédération Wallonie-Bruxelles. © BELGA