Maxime Prévot chez le Roi Philippe
Plein écran
Maxime Prévot chez le Roi Philippe © Photo News

Le cdH et DéFI plaident pour un gouvernement sans les trois premiers partis flamands

"Il ne faut pas un gouvernement d'urgence, il faut d'urgence un gouvernement": tel est le message délivré jeudi par les présidents du cdH Maxime Prévot et de DéFI François De Smet. Ils plaident pour une coalition arc-en-ciel étendue à l'une de leurs deux formations, qui exclurait donc la N-VA et serait très minoritaire côté flamand. Cette option exclurait en effet du jeu fédéral les trois premiers partis flamands: la N-VA, le Vlaams Belang (en raison du cordon sanitaire) et le CD&V.

  1. Emmanuel André sur un nouveau lockdown: “Maintenant, il est trop tard et nous devons agir très fermement”
    interview

    Emmanuel André sur un nouveau lockdown: “Maintenant, il est trop tard et nous devons agir très fermement”

    Les experts plaident de plus en plus fort en faveur d’un lockdown. Le microbiologiste Emmanuel André est l’un d’entre eux. Il souligne que les chiffres actuels sont bien pires qu’au moment de l’annonce du premier confinement en mars. Le scientifique ne voit pas non plus l’intérêt d’une politique séparée pour la Flandre et la Wallonie. “Si la Flandre devait opter pour des mesures moins strictes maintenant, ce ne serait qu’une perte de temps”.
  2. Jan Jambon: “Non, la Flandre ne paie pas pour la situation en Wallonie et à Bruxelles”

    Jan Jambon: “Non, la Flandre ne paie pas pour la situation en Wallonie et à Bruxelles”

    Pour Jan Jambon (N-VA), la fermeture de l’horeca pendant un mois a été “la décision la plus difficile de sa carrière politique”. C’est ce qu’a déclaré le ministre-président flamand samedi dernier sur les ondes de Radio 1 (VRT). S’il n’était pas partisan de cette décision impopulaire, il défend le compromis qu’il a lui-même approuvé en Comité de concertation. “L’absence de prise de décision aurait été le pire scénario possible”, confie-t-il dans un entretien à Het Laatste Nieuws.