Vue aérienne sur Barcelone et la Sagrada Família.
Plein écran
Vue aérienne sur Barcelone et la Sagrada Família. © AFP

Le Centre de crise met en garde sur la situation en Espagne: “Le niveau de contaminations est très élevé”

La plupart des régions roumaines passeront vendredi en zone rouge pour les voyages, ainsi que Malte, a d'ores et déjà annoncé Frédérique Jacobs, porte-parole interfédérale Covid-19 lors de la conférence de presse sur la situation du virus en Belgique. La liste devrait être mise à jour vers 16h sur le site des Affaires étrangères. 

  1. “Une répartition différente de l'enveloppe bien-être”: la réponse de la FEB aux syndicats

    “Une répartiti­on différente de l'envelop­pe bien-ê­tre”: la réponse de la FEB aux syndicats

    L'enveloppe bien-être peut et doit être mieux répartie, réagit lundi matin la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) aux actions menées dans tout le pays par la FGTB, la CSC et la CGSLB pour réclamer une hausse des allocations sociales, alors que les entreprises, "après des semaines de confinement, sont confrontées à la plus grave crise économique connue depuis des décennies", déplore-t-elle.
  2. De Wolf défend les mesures renforcées à Bruxelles face à “2 ou 3 bourgmestres grognons”

    De Wolf défend les mesures renforcées à Bruxelles face à “2 ou 3 bourgme­stres grognons”

    Le bourgmestre d'Etterbeek Vincent De Wolf a défendu dimanche le renforcement des mesures de lutte contre le coronavirus demandé aux mayeurs de la capitale, face aux critiques de "deux ou trois bourgmestres grognons". "Ne nous lançons pas dans des querelles politiques stériles, il y a un danger à juguler, une urgence à prendre des mesures dès lundi", a-t-il exhorté auprès de Belga.
  3. Fermeture des bars à 23 heures et interdiction de se rassembler la nuit: la Région bruxelloise serre la vis
    Mise à jour

    Fermeture des bars à 23 heures et interdicti­on de se rassembler la nuit: la Région bruxelloi­se serre la vis

    Les cafés et les bars (mais pas les restaurants) de la capitale devront fermer leurs portes dès 23 heures, à partir de lundi et durant les trois prochaines semaines. Les contrôles des rassemblements seront renforcés entre 23 heures et 6 heures du matin pour veiller au respect de l’interdiction de ceux de plus de 10 personnes. Ainsi en a décidé samedi la cellule bruxelloise de crise réunissant les bourgmestres des 19 communes de la capitale, la haut fonctionnaire Viviane Scholliers, les représentants de la Commission communautaire commune et des zones de police.