Illustration.
Plein écran
Illustration. © Getty Images

Le Centre de Prévention du Suicide très sollicité: “Les personnes démunies ou déjà isolées risquent de l’être encore plus”

Depuis le début du confinement, les bénévoles du centre de prévention du suicide reçoivent davantage d’appels. L’occasion de rappeler l’existence de leur numéro: le 0800/32.123, où les citoyens en détresse peuvent bénéficier d’une écoute et d’un soutien.

Il n’existe pas de statistiques récentes sur le taux de mortalité par suicide (les dernières remontant à 2016) et il est prématuré d’annoncer une vague de suicide liée au confinement. Cependant, le centre de prévention du suicide est particulièrement sollicité en ce moment, comme nous l’a confirmé sa porte-parole Déborah Deseck. “Nos bénévoles constatent un peu plus d’appels que d’habitude sur la ligne”, indique-t-elle. “Nous avons aussi un forum où des utilisateurs anonymes peuvent parler entre eux, et le nombre de messages augmentent aussi”, ajoute-t-elle. Des appels à l’aide en hausse qui s’expliquent par le risque de solitude liée au confinement. “Le confinement va exacerber ce qui existe déjà. Les personnes qui sont donc démunies ou déjà isolées risquent de l’être encore plus, d’où l’importance de parler à une personne de confiance ou de faire appel à une ligne d’écoute”, prévient Déborah Deseck. 

Lire la suite de l’article en dessous de la publication.

La campagne du centre de prévention du suicide durant le confinement.
Plein écran
La campagne du centre de prévention du suicide durant le confinement. © Centre de prévention du suicide.

Accueillir la souffrance et la peur des appelants

Les bénévoles du centre de prévention du suicide, particulièrement mobilisés pour l’instant, sont formés à l’écoute active qui consiste à accueillir la souffrance et la peur des appelants avec empathie et bienveillance pour qu’un lien se crée durant la conversation afin d’apaiser la personne à l’autre bout du fil. “Ce lien est primordial car beaucoup de personnes se sentent très seules en ce moment. C’est pourquoi nous insistons sur le fait que confinement ne doit pas vouloir dire repli sur soi-même, au contraire. Il faut le plus possible garder le contact avec ses proches. Quand on ne se sent pas bien, il ne faut pas hésiter à parler à une personne de confiance ou contacter une ligne d’écoute comme la nôtre”, rappelle-t-elle.

Des conseils pour gérer son stress.
Plein écran
Des conseils pour gérer son stress. © Centre de prévention du suicide.

Plus d'infos sur la page Facebook du Centre de Prévention du Suicide et sur leur site.

  1. Match de foot clandestin à Visé: il n'y aura pas de poursuite

    Match de foot clandestin à Visé: il n'y aura pas de poursuite

    Plusieurs individus présents lors du match de foot organisé sur la plaine des sports à Visé, mercredi, ont été identifiés et devront payer une amende de 250 euros, a précisé la zone de police Basse-Meuse. De son côté, le parquet de Liège précise que "des transactions seront dans un premier temps envoyées". Les policiers de la zone de police Basse-Meuse étaient intervenus, mercredi en fin de journée, à Visé, où un match de foot avec de nombreux spectateurs avait lieu, avait indiqué l'échevin Julien Woolf sur sa page Facebook.