Jeff Hoeyberghs
Plein écran
Jeff Hoeyberghs © Joel Hoylaerts/Photonews

Le chirurgien misogyne s’en prend à Marc Van Ranst (et bien mal lui en a pris)

On se souvient de lui pour ses propos nauséabonds sur les femmes “qui n’écartent même plus les jambes”, voilà que le chirurgien flamand Jeff Hoeyberghs refait parler de lui. En pleine pandémie de coronavirus, il a tenté de critiquer le virologue Marc Van Ranst. Erreur.

Il avait fait l’objet de 12.000 signalements en un seul jour après la publication en décembre d'une vidéo où il tenait des propos misogynes, Jeff Hoeybrechts a cette fois voulu profiter de la crise sanitaire pour refaire parler de lui en épinglant le virologue Marc Van Ranst. 

Dans un tweet daté du 2 avril en matinée, le chirurgien tristement célèbre a lancé: “Van Ranst n’est qu'un laborantin et PAS UN MÉDECIN!!! Je ne connais pas un seul médecin fiable qui ne soit pas dégoûté de cette “crise” du coronavirus HOAX”. 

La réponse cinglante de Marc Van Ranst ne s’est pas fait attendre. Quelques heures plus tard, il a retweeté les propos du médecin en commentant: “Pour certaines personnes, il n’y a plus aucun espoir”.

L’échange s’est ensuite poursuivi hier, lorsque Bart Schols, un journaliste qui anime les débats d’un show télévisé flamand, a relancé l’appel du pied du chirurgien qui surenchérissait: “Laissez-moi une fois mettre Van Ranst au pied du mur, épargner des centaines de milliards d’euros et de nombreuses vies humaines”. “On hésite encore. Vendredi, peut-être?”, a plaisanté le présentateur. Marc Van Ranst a alors ironisé: “Très bien tout ça, mais qui est ce Jeff Hoeyberghs, au fait?”.

De nombreux internautes ont exprimé leur soutien à l’expert belge en remettant à leur tour le chirurgien à sa place: “Pas maintenant, Jeff”, “Quasi tout le pays vous soutient, Marc. J’ai confiance en votre expertise et votre leadership. Tout comme dans celui des Madame Vlieghe et Monsieur Van Gucht. La Belgique peut être fière de ses virologues de classe mondiale”, ou en reprenant le dessin de l’illustratrice Eva Mouton, tandis que d’autres se sont ouvertement moqués de Jeff Hoeyberghs en suggérant qu’il avait lui-même été atteint par un autre mal bien avant l’épidémie de coronavirus.

Marc Van Ranst
Plein écran
Marc Van Ranst © Printscreen video VTM Nieuws