Plein écran
© getty

Le chômage indemnisé en baisse de 10%

La Belgique comptait fin janvier 346.106 chômeurs complets indemnisés demandeurs d'emploi ayant perçu une allocation, soit 38.321 de moins qu'en janvier 2018 (-10,0%), a annoncé mercredi l'Office national de l'emploi (Onem).

Le chômage complet diminue sur une base annuelle moins vite chez les hommes (-19.384 unités ou -9,1%) que chez les femmes (-18.937 unités ou - 11,0%).

Diminution du chômage
Le chômage complet diminue dans toutes les catégories d'âge, à l'exception des 60 à 65 ans (+25,1% ou +7.813 unités). "Il importe toutefois de tenir compte de la modification réglementaire concernant le relèvement de la limite d'âge pour l'obtention d'une dispense d'inscription comme demandeur d'emploi. En 2019, l'âge minimum pour l'obtention de la dispense a été relevé de 63 à 64 ans", souligne l'Onem. Le chômage des jeunes de moins de 25 ans est en fort recul: -17,9% (ou -5.920 unités).

Une baisse dans toutes les régions
Le nombre de chômeurs complets sur une base annuelle diminue par ailleurs dans toutes les régions: de 9,2% en Région wallonne (-14.366 unités), de 12,6% en Région flamande (-20.395 unités) et de 5,3% en Région de Bruxelles-Capitale (-3.560 unités). En janvier 2019, on dénombrait 140.849 chômeurs complets en Région flamande, 142.195 en Région wallonne et 63.062 en Région de Bruxelles-Capitale.

L'Onem recense aussi sur base de chiffres provisoires pour janvier 379 chômeurs pour lesquels le droit aux allocations d'insertion a expiré.

Enfin, le chômage temporaire a diminué en janvier de 16.196 unités ou 11,9% sur base annuelle. Le nombre de travailleurs en chômage temporaire s'élève à 119.900 unités en janvier 2019.

La réaction de Kris Peeters
Ces statistiques mensuelles ont ravi le ministre fédéral de l'Emploi, Kris Peeters, pour qui la baisse du chômage sans discontinuer depuis août 2016 "démontre que la politique de création d'emploi et d'activation porte ses fruits". "Cette année, il y aura de nouveau 40.000 emplois en plus", ajoute-t-il.

  1. L’affaire Pauwels bouleversée par une histoire de cœur? “Le chef d’enquête a pollué ce dossier comme un cancer”

    L’affaire Pauwels boule­versée par une histoire de cœur? “Le chef d’enquête a pollué ce dossier comme un cancer”

    Me Frank Discepoli, avocat de Farid Hakimi, principal inculpé dans le cadre du dossier des home-jacking dans lequel est inculpé l'animateur Stéphane Pauwels, a demandé à la chambre des mises en accusation de la cour d'appel du Hainaut de prononcer l'irrecevabilité des poursuites, estimant que le chef d'enquête "a pollué ce dossier comme un cancer" en faisant des promesses à un autre inculpé. Il a été imité par d'autres avocats scandalisés par la tournure que prend ce dossier.