Plein écran
Pascal Marlier © Télésambre

Le comédien, Pascal Marlier, est décédé et ses funérailles sont programmées

Thuin (Hainaut) a récemment perdu le député wallon Philippe Blanchart. En plus d’avoir siégé durant dix ans à la Chambre, celui-ci fut conseiller communal, membre du Conseil de l’Europe, président du CPAS, premier échevin et bourgmestre faisant fonction de la ville de Thuin. Mercredi, cette même ville vient de perdre un deuxième de ses enfants.

Pascal Marlier est décédé des suites d'une crise cardiaque à l’âge de 51 ans. Né à Thuin, cet artiste à multiples facettes avait également été le directeur du Centre Culturel de sa ville natale. Il a développé considérablement l’offre culturelle en Thudinie. Il avait notamment trouvé des locaux à Thuillies pour y produire des spectacles et y faire naître un lieu d’échange. Il avait aussi été l’un des artisans de La Fête de la Musique.

Ses talents sur scène étaient connus dans la région de La Louvière. Il faisait partie du collectif d’artistes ‘Le Laid Bidule’ et il a partagé l’affiche avec David Greuse alias Freddy Tougaux pour le spectacle ‘La Keine Frucht Fancy Fair’.

Son nom de sculpteur et de peintre était Franz Marrot. Vous pouvez d’ailleurs encore voir quelques-unes de ses œuvres sur la page Facebook intitulée ‘Franz Marrot Illusions’.

Funérailles

L’une de ses proches, Ginette Sapolin, a communiqué les détails de ses funérailles: “Pascal n’aimait pas les plantes dans la maison, et quoiqu’il aimait offrir des fleurs, il préférait les cactus! On va donc respecter ce manque de goût caractérisé. Jule et Jeanne (NDLA. ses enfants) ont préféré demander à chacun de déposer un objet, une photo, une carte, un autocollant, un caillou, un playmobil... bref, la marque d’un souvenir partagé ou le symbole de ce qui aurait pu l’être. Vous pourrez lui faire ces cadeaux les lundi 13 et mardi 14 entre 17 et 19h au funérarium Générales Obsèques à Thuin, avenue de Ragnies, 90.” 

La levée du corps aura lieu le mercredi 15 janvier prochain à partir de midi. Direction le crématorium de Charleroi au 329 de la rue des Nutons à Gilly.

  1. Des médecins belges tirent la sonnette d’alarme: “On n’est pas assez préparés”

    Des médecins belges tirent la sonnette d’alarme: “On n’est pas assez préparés”

    Les généralistes belges ne voient pas tous d'un très bon œil l’approche de la Santé belge face au coronavirus. Vu la pénurie de masques, ils ne peuvent pas suffisamment se prémunir des éventuelles contaminations, expliquent certains médecins flamands à VTM Nieuws. D’autre part, ils se disent laissés à leur propre sort par la ministre de la Santé Maggie De Block, qui promet vaguement des solutions. Même constat côté francophone, où des médecins se sont plaints auprès du Soir du manque d'information et de matériel.