Illustration
Plein écran
Illustration © BELGA

Le Covid Safe Ticket étendu à l'ensemble du territoire de la Province de Liège

mise à jourL'utilisation du Covid Safe Ticket (CST) pour les grands rassemblements a été étendue à l'ensemble du territoire provincial liégeois, au terme d'une conférence qui a réuni l'ensemble des bourgmestres de la Province. C'est ce qu'ont confirmé mercredi plusieurs d'entre eux.

  1. “Sans certificat de vaccination, vous n'allez nulle part”: Conner Rousseau plaide pour un pass vaccinal

    “Sans certificat de vaccinati­on, vous n'allez nulle part”: Conner Rousseau plaide pour un pass vaccinal

    Ce n’est plus un tabou. La question de la vaccination obligatoire sera bientôt débattue à la Chambre. Avant ce rendez-vous très attendu, les différents partis du pays temporisent ou prennent clairement position. Vooruit a opté pour la deuxième option. Via leur président Conner Rousseau, les socialistes flamands plaident pour un pass vaccinal similaire à celui instauré en France. Une solution également prônée par le commissaire corona Pedro Facon.
  1. Prolonger l’activité de deux réacteurs nucléaires ne suffira pas pour garantir l'approvisionnement

    Prolonger l’activité de deux réacteurs nucléaires ne suffira pas pour garantir l'approvi­si­on­ne­ment

    Une prolongation de l’activité de deux réacteurs nucléaires ne suffira pas à garantir la sécurité d’approvisionnement au cours de l’hiver 2025-2026, a rappelé mardi la ministre de l’Energie, Tinne Van der Straeten, en commission de la Chambre. Un mécanisme complémentaire sera nécessaire, comme c’est le cas actuellement avec le Mécanisme de Rémunération de Capacité (CRM).
  2. Coups et blessures, sprays lacrymaux... Paul Magnette et la police de Charleroi mis en cause

    Coups et blessures, sprays lacrymaux... Paul Magnette et la police de Charleroi mis en cause

    L’année dernière, une centaine de manifestant(e)s antifascistes s’étaient rendu(e)s à Gilly (Charleroi) pour protester contre une réunion privée organisée par un nouveau parti d’extrême droite, le Parti National Européen (PNE). La police locale avait employé la manière forte pour disperser les contestataires. Ce qui a conduit le bourgmestre, Paul Magnette (PS), à demander une enquête à l’Inspection générale de la police fédérale et de la police locale. Les résultats sont maintenant connus.