Photo d'illustration
Plein écran
Photo d'illustration © Photo News

Le CPAS de Charleroi a réorganisé la distribution de colis alimentaires

Le confinement et les règles de distanciation sociale dus à la crise du coronavirus compliquent la tâche de nombreux services publics. C’est notamment le cas du Centre Public d’Action Sociale (CPAS) de Charleroi.

Le CPAS de Charleroi a décidé d’une part d’étendre au samedi et au dimanche la distribution de colis alimentaires qui se fait au Passage 45 (45, rue Marie Danse) à Charleroi et ce, comme en semaine, de 10 heures à 13 heures et dans des conditions de distanciation sociale de sécurité.

Les distributions de colis alimentaires sont également décentralisés afin de mieux toucher les coopérateurs, les bénéficiaires de l’aide sociale, mais également toute personne qui en aurait besoin. Les usagers habituels de la coopérative sont prévenus par SMS, appels téléphoniques…

Toutes ces distributions sont assurées par les agents du CPAS dans des conditions respectant les recommandations sanitaires. “Afin de respecter celles-ci, il est demandé aux personnes de venir seules si possible, avec leur carte d’identité et un sac ou un cabas pour emporter les denrées” signale le communiqué de presse de l’organisme des services sociaux.

Le Président du CPAS, Philippe Van Cauwenberghe, insiste: “Cette aide n’est pas réservée aux usagers habituels du CPAS mais également à tous les Carolos qui en auraient besoin”.

Soutien financier

D’autre part, le CPAS de Charleroi va renforcer son soutien financier ou logistique aux associations de terrain, avec lesquelles il est conventionné pour assurer des distributions de repas chauds ou de colis alimentaires dans d’autres communes de l’entité.

Cette réorganisation a été décidée après que le CPAS carolo et ses associations partenaires aient constaté une difficulté supplémentaire de se déplacer aux lieux habituels pour les usagers des distributions alimentaires et d’autres personnes en situation délicate.

Dispositif

“Notre partenaire, Le Resto du Cœur de Charleroi accueille de nombreux citoyens chaque semaine du lundi au vendredi pour un repas chaud et est passé à la distribution de colis alimentaires en raison de la crise sanitaire. De nombreuses autres associations et bénévoles sont régulièrement sur le territoire carolorégien pour des distributions de repas chauds ou de colis alimentaires. Le Rebond ASBL offre également chaque jour et le week-end un repas chaud aux personnes qui se rendent à l’accueil de jour près de la Maison pour Associations à Marchienne-au-Pont” ajoute le porte-parole du CPAS, Didier Neirinck.

En temps ordinaire, la coopérative alimentaire du CPAS de Charleroi compte 3.200 coopérateurs, bénéficiaires de l’aide sociale qui viennent retirer des colis alimentaires au Passage 45.

Le nouveau dispositif est appelé à évoluer en fonction de l’estimation des besoins.

Lieux/​planning

Les distributions ont lieu entre 10 heures et 13 heures:

• Jeudi 23/04 : Ransart/​Jumet au Château Mondron, rue du Château Mondron 159
• Vendredi 24/04 : Mont-sur-Marchienne au Triangle, rue du beau site 28

Urgence

Le CPAS tient à rappeler que tous les citoyens de Charleroi peuvent s’adresser aux antennes sociales du CPAS via le call center 071/ 20.81.60. Une aide alimentaire d’urgence est toujours possible notamment via un système de chèques repas (Tickets S).

Retrouvez, ici, toute l’actualité de Charleroi et de sa région.

  1. Une réponse au plus tard le 3 juin pour les stages sportifs
    Coronavirus

    Une réponse au plus tard le 3 juin pour les stages sportifs

    L'annonce des entités fédérées et du fédéral vendredi, ouvrant la possibilité d'organiser camps scouts, stages et activités récréatives pour enfants et jeunes durant les vacances d'été, a dû soulager de nombreux parents, dans un contexte de déconfinement progressif. Rapidement, des questions se posaient cependant sur les stages et activités purement sportifs, qui ne sont pas couverts par la communication de vendredi. Une décision et une communication à ce sujet devraient intervenir au plus tard le 3 juin, a-t-on appris dimanche.
  1. “Les dos tournés et les kayaks risquent de suivre Sophie Wilmès”

    “Les dos tournés et les kayaks risquent de suivre Sophie Wilmès”

    Des dos tournés et des images qui voyagent. L’action symbolique menée par le personnel soignant du CHU Saint-Pierre le 16 mai dernier a été relayée par de nombreux médias étrangers et a trouvé écho jusqu’au Japon. Une haie de déshonneur susceptible d'écorner l’image de Sophie Wilmès? “Sur la scène internationale cela ne devrait pas avoir d’effet majeur”, considère Sandrine Roginsky, professeure en communication politique à l’UCLouvain. “Mais chez nous, cela risque de la suivre, au même titre que l'épisode des kayaks.”
  2. Saisie de 2 millions d'euros lors d'une enquête sur un trafic international de drogue en Flandre orientale

    Saisie de 2 millions d'euros lors d'une enquête sur un trafic internatio­nal de drogue en Flandre orientale

    La police judiciaire fédérale (PJF) a indiqué samedi avoir mis la main sur plus de 2 millions d'euros en espèces lors de perquisitions menées dans le cadre d'une enquête relative à un trafic international de drogue en Flandre orientale. Les forces de l'ordre ont également découvert des bijoux et plus de 130 véhicules. Cinq suspects ont été arrêtés en Belgique, trois aux Pays-Bas. Le gang est soupçonné d'avoir importé en Belgique de grandes quantités de cocaïne en provenance d'Amérique du Sud pendant plusieurs années.