NoTélé
Plein écran
© NoTélé

Le docteur "J'vais dire" ne passera pas par la case prison

Le médecin estaimpusien Philippe Mullier a bénéficié de la suspension du prononcé de la condamnation pour une durée de trois ans, lundi, devant le tribunal correctionnel de Tournai. Le praticien, baptisé par les médias le docteur "J'vais dire" en raison d'un défaut de langage, était poursuivi pour faux, usage de faux et exercice illégal de la médecine, en corréité avec sa compagne, décédée en novembre dernier.

  1. Promos folles au pays des télécoms : offrez-vous un abonnement internet moins cher pour Noël
    Montelco

    Promos folles au pays des télécoms : of­frez-vous un abonnement internet moins cher pour Noël

    Les vacances de Noël approchent. Cela signifie non seulement que vous et vos enfants serez plus souvent à la maison, mais aussi que vous serez beaucoup plus souvent sur internet pour jouer et regarder des films de Noël en streaming, par exemple. Comment garantir une connexion internet suffisante pour toute la famille ? Et à quoi devez-vous faire attention au moment de souscrire un abonnement ? MonTelco.be a mené l’enquête.
  2. Un ex-employé au service “achat” et agent de sportifs aurait détourné 10 millions à la FN Herstal

    Un ex-em­ployé au service “achat” et agent de sportifs aurait détourné 10 millions à la FN Herstal

    Jean-Thomas Mayaka - ex-employé au service “achats” de la FN Herstal étant donné que l’intéressé a été licencié pour faute grave la semaine dernière - mais également agent de sportifs, est accusé d’avoir détourné 10 millions d’euros de la société publique, indique Sudinfo dans son édition de mercredi. Vendredi dernier, L-Post annonçait qu’une plainte avec constitution de partie civile avait été déposée entre les mains d’un juge d’instruction liégeois, le média indépendant évoquait une fraude d’un montant compris entre 30 et 40 millions.
  3. Prison avec sursis requise à l'encontre du "Docteur j'vais dire"
    Video

    Prison avec sursis requise à l'encontre du "Docteur j'vais dire"

    Le ministère public a requis lundi une peine de trois mois de prison avec sursis, ainsi qu'une amende sévère, contre le docteur estaimpuisien Philippe Mullier, surnommé le "Docteur j'vais dire" en raison d'un défaut de langage (vidéo du reportage RTBF de l'époque sous l'article), poursuivi pour faux et usage de faux et exercice illégal de la médecine en corréité. L'action civile contre son ex-compagne a été suspendue en raison de son décès en novembre 2013.