Eva De Bleeker
Plein écran
Eva De Bleeker © BELGA

Le fédéral a mobilisé un demi-milliard d'euros pour l'achat de vaccins

Le gouvernement fédéral a mobilisé un demi-milliard d'euros pour l'achat de divers vaccins contre la Covid-19, a indiqué mercredi Eva De Bleeker (Open Vld) en commission Finances et Budget de la Chambre.

  1. Les vols de voiture ont diminué de près de 20 pour cent : nos assurances sont-elles pour autant moins chères ?
    Independer

    Les vols de voiture ont diminué de près de 20 pour cent : nos assurances sont-el­les pour autant moins chères ?

    Le nombre de vols de voiture en Belgique est en baisse depuis un certain temps. Les chiffres de la police fédérale le prouvent. Au cours du premier semestre 2021, le nombre de voitures volées a diminué de 19,2 pour cent par rapport à l’année précédente. Cela veut-il dire que nous paierons moins pour notre assurance auto ? « Oui », affirme Serge Jacobs d’Ethias à Independer.be. « Mais il y a un grand mais. »
  2. Les trois obstacles qui freinent la campagne de vaccination

    Les trois obstacles qui freinent la campagne de vaccinati­on

    La campagne de vaccination contre la Covid-19 ne va pas s’accélérer prochainement, bien au contraire. Cette semaine et la semaine prochaine, AstraZeneca livrera 95.000 vaccins de moins que prévu, ce qui retardera la vaccination des plus de 65 ans de 3 à 4 semaines. Ce mardi, le ministre flamand du Bien-être, Wouter Beke, a qualifié ce problème de “gigantesque”. Voici les trois obstacles actuels de notre stratégie de vaccination.
  1. Pouvoir d’achat: la FGTB durcit le ton et annonce une grève générale en novembre
    Mise à jour

    Pouvoir d’achat: la FGTB durcit le ton et annonce une grève générale en novembre

    La FGTB, réunie mardi en comité fédéral, a décidé de mener une grève générale dans la semaine du 7 novembre, a annoncé le président, Thierry Bodson, à l’Agence Belga. Une concentration nationale sera également organisée dans la semaine du 19 septembre à Bruxelles. Après la manifestation du 20 juin, qui a réuni 80.000 personnes dans les rues de la capitale, le syndicat socialiste veut continuer à mettre la pression sur le gouvernement pour obtenir la révision de la loi de 1996 sur la compétitivité des entreprises, qui bride les augmentations salariales, ou au moins obtenir une exception à celle-ci.