Sophie Wilmès  a reçu des éloges pour "son approche calme et sérieuse".
Plein écran
Sophie Wilmès a reçu des éloges pour "son approche calme et sérieuse". © BELGA

Le Financial Times salue la gestion belge de la crise: “Un exemple”

Le quotidien économique et financier britannique Financial Times salue mercredi la manière dont la Belgique gère la crise du nouveau coronavirus. "Contrairement à ce que certains auraient pu penser, le gouvernement belge montre qu'un pays divisé peut encore apporter une réponse claire et déterminée à une crise nationale", conclut l'article des correspondants à Bruxelles, Jim Brunsden et Mehreen Khan. "Espérons que cela continue."

Les journalistes qualifient également "d'exemple pour les autres pays" le briefing quotidien conduit par le SPF Santé publique et le centre de crise, soulignant que ce rendez-vous n'est pas tenu par des politiques mais bien des scientifiques, experts et porte-parole. "Ces briefings sont l'occasion de tordre le cou aux rumeurs et aux théories du complot, de démentir les malentendus mais aussi de mettre en garde contre toute tentative de contourner les règles de confinement." 

Lutter contre les fake news

De plus, souligne le quotidien, ces conférences de presse mettent aussi l'accent sur les aspects humains du confinement et ses conséquences sur la santé mentale et permettent de lutter contre les "fake news". Les correspondants du FT reprennent également la phrase prononcée par Steven Van Gucht mardi: "Les virus ne sont jamais la faute de quelqu'un. Ils ne font pas de différence entre la langue, la religion ou l'origine. Un virus vient de la nature, nous devons être solidaires et le combattre ensemble.”

“Approche calme et sérieuse” de Sophie Wilmès

Les interventions de la Première Sophie Wilmès ne sont pas non plus passées inaperçues. "Avant la crise, 14 mois de blocages politiques avaient renforcé l'image sur la scène internationale d'un pays profondément divisé et ingouvernable. Mais Mme Wilmès a reçu les éloges pour son approche calme et sérieuse (...) Son gouvernement peut aussi compter à présent sur une solide majorité parlementaire pour lutter contre le virus", écrivent Jim Brunsden et Mehreen Khan.

  1. Les Belges se disputent moins avec leur partenaire, mais plus avec leurs enfants pendant le confinement

    Les Belges se disputent moins avec leur partenaire, mais plus avec leurs enfants pendant le confine­ment

    Une enquête menée par l’agence iVOX auprès de 5.000 Belges nous en apprend davantage sur le bonheur (familial) en pleine crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. Selon l’étude, nous nous disputons moins avec notre partenaire, mais plus souvent avec les enfants. Dans le même temps, nous sommes reconnaissants de pouvoir passer plus de temps avec nos familles et nous voulons améliorer nos vies après cette crise.
  2. Qader, réfugié afghan, fabrique des masques: “Je veux donner en échange de toute l’aide que je reçois ici en Belgique”
    Roulers

    Qader, réfugié afghan, fabrique des masques: “Je veux donner en échange de toute l’aide que je reçois ici en Belgique”

    Du matin au soir, Mohammad Qader Mohammadi, 42 ans, est assis derrière sa machine à coudre pour fabriquer des masques buccaux pour le personnel soignant. Qader a fui son pays natal, l’Afghanistan, il y a plus de dix ans. Durant cette crise sanitaire, il souhaite rendre service à la Belgique qui l’a aidée. “Je suis diabétique, donc j’appartiens moi-même au groupe à risque, mais je sais combien il est important de bien vous protéger”, confie-t-il.