Plus de 21.500 dépôts clandestins ont été dénombrés à la Ville de Bruxelles en 2020.
Plein écran
Plus de 21.500 dépôts clandestins ont été dénombrés à la Ville de Bruxelles en 2020. © BELGA

Le fléau des dépôts clandestins à Bruxelles

Le service de Propreté de la Ville de Bruxelles a dû enlever plus de 21.500 dépôts clandestins et 3.500 graffiti en 2020, ressort-il de chiffres obtenus auprès du collège de la Ville par la conseillère communale CD&V Bianca Debaets.

  1. Afflux de sans-papiers à Bruxelles: “Cela fait 13 ans que je suis en Belgique”

    Afflux de sans-pa­piers à Bruxelles: “Cela fait 13 ans que je suis en Belgique”

    Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées vendredi, à compter de 06h00, devant l’espace aménagé en “zone neutre” rue Melsens à Bruxelles, à proximité de l’église du Béguinage, l’un des trois sites où a pris place la grève de la faim des sans-papiers, a indiqué la porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles Ilse Van de Keere. Vu l’affluence, l’espace a été fermé aux non grévistes et le restera à l’avenir.
  2. Des sans-papiers encore présents en nombre à la Zone neutre dédiée aux seuls grévistes

    Des sans-pa­piers encore présents en nombre à la Zone neutre dédiée aux seuls grévistes

    Environ 200 personnes étaient à nouveau présentes ce lundi matin devant l'espace aménagé en "Zone neutre" rue Melsens à Bruxelles, à proximité de l'église du Béguinage, l'un des trois sites où a pris place la grève de la faim de centaines de personnes sans-papiers. Elles sont encadrées par la police. Cet endroit est un lieu de dialogue réservé aux seuls grévistes de la faim, a martelé lundi la porte-parole de l'Office des Étrangers Dominique Ernould.
  3. Le projet de destruction du viaduc Herrmann-Debroux se concrétise un peu plus
    Mise à jour

    Le projet de destructi­on du viaduc Herrmann-De­broux se concrétise un peu plus

    Ce jeudi, le gouvernement bruxellois a donné son feu vert en deuxième lecture au “Plan d'Aménagement Directeur” (PAD) de la zone “Delta-Herrmann-Debroux”, le programme de réaménagement de ce site du sud-est de la capitale (communes d'Auderghem et de Watermael-Boitsfort). Après quelques adaptations à la suite de l'enquête publique de 2019, le projet est désormais envoyé au Conseil d'État.