Les clubs n’étant toujours pas autorisés à ouvrir en Belgique, le Fuse tentera de cette manière de divertir les amateurs de musique électronique à partir du vendredi 2 juillet.
Plein écran
Les clubs n’étant toujours pas autorisés à ouvrir en Belgique, le Fuse tentera de cette manière de divertir les amateurs de musique électronique à partir du vendredi 2 juillet. © Photo News

Le Fuse de retour à Tour & Taxis

Pour la deuxième année consécutive, la discothèque bruxelloise Fuse ouvre une terrasse à ciel ouvert sur le site de Tour & Taxis à Bruxelles. Les clubs n’étant toujours pas autorisés à ouvrir en Belgique, le Fuse tentera de cette manière de divertir les amateurs de musique électronique à partir du vendredi 2 juillet. La capacité est limitée à 500 personnes par jour.

  1. Le monde de la nuit se réveillera-t-il un jour?

    Le monde de la nuit se réveillera-t-il un jour?

    Depuis un an, la pandémie de coronavirus a bouleversé nos vies. L’occasion pour les journalistes de 7sur7 de dresser un bilan en sondant les secteurs particulièrement affectés. Comment la covid les a-t-elle impactés? Qu’ont ils fait pour s’adapter et comment voient-ils l’avenir? ÉPISODE 12: LE MONDE DE LA NUIT. 12 mars 2020. Deux jours après le premier décès officiel dû au nouveau coronavirus, le gouvernement de Sophie Wilmès réagit en urgence et prend la décision de suspendre les cours et de fermer les bars et les restaurants ainsi que les magasins le week-end. À peine évoqués, les discothèques, clubs et autres boîtes de nuit sont évidemment concernés par cet ordre de fermeture. Un an plus tard, le monde de la nuit est le seul secteur, avec l’événementiel de masse, qui n’a jamais pu reprendre ses activités. Une année entière que la vie nocturne s’est arrêtée et que la Belgique ne danse plus. La Covid-19 et la crise sanitaire qu’elle a provoquée ont littéralement endormi ce secteur et mis toute son économie circulaire sous cloche. L’année 2021 est pourtant déjà bien entamée et ce secteur à l’agonie ne dispose toujours d’aucunes perspectives. Le monde de la nuit se réveillera-t-il un jour pour offrir cet exutoire dont une bonne partie de la population a cruellement besoin? Cela ne fait aucun doute. En revanche, dans quel état retrouverons-nous nos boîtes? Celles-là mêmes qui ont fait la réputation de la Belgique dans le monde entier? Gare à la gueule de bois.