De nombreux enfants se trouvent actuellement dans le camp d'Al-Hol, dans le nord-est de la Syrie.
Plein écran
De nombreux enfants se trouvent actuellement dans le camp d'Al-Hol, dans le nord-est de la Syrie. © AFP

Le gouvernement en appel contre le jugement l'obligeant à rapatrier dix enfants de Syrie

L'État belge a décidé d'interjeter appel contre le jugement des référés de Bruxelles qui avait statué le 11 décembre dernier que le gouvernement belge devait fournir à 10 enfants de djihadistes en Syrie l'assistance consulaire et des documents administratifs, de voyage et d'identité en vue de leur rapatriement.

  1. La Belgique doit payer 50.000 euros par jour aux enfants de djihadistes: “Mais on ne veut pas de cet argent”

    La Belgique doit payer 50.000 euros par jour aux enfants de djihadis­tes: “Mais on ne veut pas de cet argent”

    Comme nous l’évoquions ce lundi, l'État belge est désormais contraint à verser une astreinte de 5.000 euros par jour de retard aux dix enfants bloqués dans un camp de réfugiés en Syrie. Cependant, les avocats des familles concernées expliquent à Het Laatste Nieuws qu’ils préféreraient évidemment que ces enfants puissent rentrer le plus rapidement possible dans leur pays d’origine plutôt que de voir des milliers d’euros s’accumuler sur un compte en banque.
  1. Méga-procès pour une vaste escroquerie dans le milieu des gens du voyage

    Mé­ga-procès pour une vaste escroque­rie dans le milieu des gens du voyage

    L'audience d'introduction dans une affaire d'escroquerie à grande échelle autour de ventes de véhicules se tiendra mercredi à 09h00 devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. C'est un méga-procès qui débute, avec 79 prévenus, mais cette première audience, qui aura lieu dans la salle des audiences solennelles de la cour d'appel, ne sera consacrée qu'à la fixation des dates pour les débats. L'enquête dans ce dossier avait mobilisé, en mai 2019, d'importants moyens policiers pour mener simultanément des dizaines de perquisitions, essentiellement au sein de la communauté des gens du voyage. En mars dernier, la chambre du conseil avait renvoyé en correctionnelle 79 des 80 inculpés.