Sam Van Campenhout.
Plein écran
Sam Van Campenhout. © LinkedIn

Le manager belge du Sheraton à Alger détenu depuis début décembre en Algérie

Sam Van Campenhout, manager de l'hôtel Sheraton à Alger depuis 2017, a été privé de liberté début décembre. Il est toujours en détention actuellement et est poursuivi par le Tribunal criminel algérien. Les faits que la justice algérienne lui reproche, la divulgation d'informations secrètes, peuvent être considérés comme graves.

  1. Le Ministre Ducarme est venu faire les soldes à Charleroi: “Aussi pour écouter les critiques”
    Reportage

    Le Ministre Ducarme est venu faire les soldes à Charleroi: “Aussi pour écouter les critiques”

    Les soldes ont débuté samedi passé en Belgique. Elles avaient été déplacées du 1er juillet au 1er août à cause de la crise du coronavirus. Pour beaucoup de commerces, elles n’ont pas démarré sur les chapeaux de roue. L’actuel Ministre des Indépendants et des Petites et Moyennes Entreprises (PME), Denis Ducarme, est venu en personne dans le centre-ville de Charleroi pour y faire ses emplettes ce mercredi matin.
  1. Meurtre d’Ilse Uyttersprot: le Conseil des femmes veut des mesures contre les féminicides

    Meurtre d’Ilse Uyt­tersprot: le Conseil des femmes veut des mesures contre les féminici­des

    Le Conseil des femmes francophones de Belgique et son homologue néerlandophone, le Vrouwenraad, ont appelé mercredi, après le meurtre de l'ex-bourgmestre d'Alost, Ilse Uyttersprot, le gouvernement fédéral à mettre enfin en place les mesures de prévention, de protection et de poursuites définies par la Convention d'Istanbul, un texte du Conseil de l'Europe qui vise à lutter contre toutes les formes de violence à l'égard des femmes.
  2. Des mots à la craie laissés à la Bourse de Bruxelles en hommage aux victimes de Beyrouth

    Des mots à la craie laissés à la Bourse de Bruxelles en hommage aux victimes de Beyrouth

    Un hommage aux victimes des explosions de mardi soir dans le port de Beyrouth au Liban a été organisé mercredi aux environs de 17h00 devant la Bourse de Bruxelles. Des Bruxellois et des ressortissants libanais ont écrit à la craie des mots de soutien aux familles des victimes sur le sol, au pied des marches de la Bourse. Des fleurs ont également été déposées par terre. Un drapeau libanais a été étendu.