Plein écran
Malgré sa petite taille, le Manneken-Pis est la deuxième attraction la plus visitée à Bruxelles. © thinkstock

Le Manneken-Pis fête ses 400 ans

La Ville de Bruxelles a présenté mercredi après-midi le programme des festivités pour les 400 ans du Manneken-Pis, en présence notamment du bourgmestre Philippe Close et du vice-Premier ministre Alexander De Croo, ainsi que de l'Ordre des Amis de Manneken-Pis.

C'est d'abord une nouvelle pièce de monnaie de 2,5 euros estampillée "400 ans Manneken Pis" qui a été frappée en édition limitée. Pour pallier le manque d'ouvrage scientifique sur la statue, un numéro de la collection Studia des Musées et Archives de la Ville de Bruxelles rassemblera des contributions d'historiens de l'art et d'autres spécialistes pour détailler les origines de la sculpture et le contexte qui l'a vue naître.

Demandez le programme

Des festivités sont de plus au programme de cet anniversaire. Du 29 novembre au 5 janvier, une chasse au trésor sera organisée sur le parcours des Plaisirs d'hiver via une application de géolocalisation. Les participants pourront remporter un cadeau à l'effigie du Manneken-Pis, invité d'honneur de cette édition. Le Musée de la Ville de Bruxelles propose également de visiter une de ses salles qui lui est dédiée. En outre, une vitrine pop-up permettra jusqu'au 31 mai de découvrir la garde-robe du petit Bruxellois. Enfin, les élèves sont invités à lui réaliser un nouveau costume sous forme de dessin ou de prototype. Le projet retenu sera confectionné et remis officiellement à la Ville le 7 mai prochain, lors d'une cérémonie conforme à l'usage. Une exposition présentera l'ensemble des créations.

Ce n'est pas la taille qui compte

“Malgré sa petite taille, il est la deuxième attraction la plus visitée à Bruxelles", remarque l'échevine de la Culture Delphine Houba. "Les Bruxellois se sont reconnus dans ce petit Manneken et en ont fait le symbole de l'identité bruxelloise avec une tendance accrue à l'espièglerie et l'irrévérence. Considéré comme une personne à part entière, il a très tôt était associé aux festivités publiques, à l'occasion desquelles on a pris l'habitude de l'habiller."

Plein écran
© AFP
Plein écran
© AFP
Plein écran
© BELGA
Plein écran
© REUTERS
  1. Le match des Diables et le concert d’Angèle provoquent d’importants embarras de circulation

    Le match des Diables et le concert d’Angèle provoquent d’importants embarras de circulati­on

    Le trafic était redevenu fluide à Bruxelles mardi peu avant 21h00. En début de soirée, d’importants embarras de circulation avaient été signalés, notamment au niveau du ring qui était à l’arrêt entre Dilbeek et Wemmel, en raison du concert de la chanteuse Angèle au Palais 12 de Brussels Expo où 14.000 personnes étaient attendues et du match de football Belgique-Chypre au stade Roi Baudouin qui devait attirer quelque 40.000 spectateurs, avait indiqué la porte-parole de Bruxelles-Ixelles Ilse Van de Keere.
  2. Perpétuité pour l'assassin d'une jeune touriste belge au Canada

    Perpétuité pour l'assassin d'une jeune touriste belge au Canada

    Sean McKenzie, un Canadien de 27 ans, a été condamné mardi à la prison à vie pour le viol et l'assassinat d’Amélie Sakkalis, une touriste belge de 28 ans, sauvagement tuée à l'été 2018 en Colombie britannique, rapporte le Vancouver Sun. L'homme, qui a reconnu les faits, est libérable à partir de 2042 mais restera vraisemblablement plus longtemps derrière les barreaux, celui-ci n'ayant jamais expliqué son geste.