Plein écran
© REUTERS

Le masque obligatoire à Bruxelles: “Je ne vois pas pourquoi je le porterais dans une rue déserte”

“Je ne vois pas pourquoi je le porterais dans une rue déserte”: conséquence d'un rebond des contaminations au coronavirus, le port du masque a été imposé mercredi dans tout Bruxelles, une annonce accueillie avec surprise et scepticisme par certains.

  1. Des visiteurs furieux après le fiasco de l’exposition “Human Bodies” au Palais des Congrès

    Des visiteurs furieux après le fiasco de l’exposition “Human Bodies” au Palais des Congrès

    Le week-end des 26 et 27 septembre se tenait, au Palais des Congrès de Liège, la “Human Bodies Exhibition”. Cette exposition montrant des corps plastinés, c’est-à-dire conservés en remplaçant les différents liquides des tissus biologiques par du silicone, s’était déjà installée dans divers endroits du pays. Mais jamais, ou rarement, elle n’avait reçu autant de critiques de la part des visiteurs.
  1. Séparation, maladie, faillite: comment le coronavirus a précipité sa chute dans la pauvreté
    témoignage

    Séparation, maladie, faillite: comment le coronavi­rus a précipité sa chute dans la pau­vreté

    Près d’un million de Flamands vivent aujourd’hui dans la pauvreté. Avec la crise sanitaire, on estime que 200.000 personnes viendront s’y ajouter. Nos confrères de Het Laatste Nieuws on rencontré An, une mère aujourd'hui célibataire qui dépend de l’aide sociale. “Jusqu’à il y a quatre ans, mon mari et moi voyagions deux fois par an avec nos trois enfants", a-t-elle raconté. “Ce n’est que lorsque mes économies ont été épuisées que j’ai osé aller au CPAS. J’ai 48 ans, qui va m’engager?”
  2. Le port du masque obligatoire partout à Bruxelles: “Une mesure trop forte et disproportionnée”
    Interview

    Le port du masque obligatoi­re partout à Bruxelles: “Une mesure trop forte et dispropor­ti­on­née”

    À partir de ce mercredi, le port du masque devient obligatoire dans les 19 communes bruxelloises. Une règle appliquée dans les lieux publics, dans les lieux privés accessibles au public et appelée à être respectée par toute personne âgée d’au moins 12 ans. Une mesure nécessaire et proportionnée en regard de la situation actuelle? Non, selon Yves Coppieters, médecin épidémiologiste et professeur de santé publique à l’ULB, qui pointe une décision “trop forte” et “pas assez sensible aux situations locales”. 
  3. Unia appelle à questionner la proportionnalité des mesures limitant droits et mouvements

    Unia appelle à question­ner la proportion­na­lité des mesures limitant droits et mouvements

    Le couvre-feu en province d'Anvers (actuellement suspendu en raison de la chaleur), et les refus locaux de laisser des manifestations se dérouler, dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus, sont des mesures que l'on peut estimer disproportionnées par rapport au nécessaire maintien des droits et libertés individuelles, indique mercredi Unia, le centre interfédéral pour l'égalité des chances.