Alexandre Hart
Plein écran
Alexandre Hart © belga

Le meurtrier présumé de Valentin Vermeesch: "Il fallait soit le tuer, soit l'abandonner"

Update"On s'est dit qu'on avait vraiment été trop loin et que soit il fallait le tuer, soit l'abandonner", a expliqué mardi Alexandre Hart, l'un des cinq accusés au procès de l'assassinat de Valentin Vermeesch. Ce Hutois de 18 ans avait été torturé par ses bourreaux puis jeté vivant dans la Meuse, les mains attachées dans le dos. Après avoir questionné les accusés sur leur parcours de vie, la présidente est entrée, devant une salle comble, dans le vif du sujet. Une épreuve insoutenable pour les proches de la victime, dont la mère a momentanément dû sortir.