Manifestation des policiers, ce mercredi 24 novembre, à Liège.
Plein écran
Manifestation des policiers, ce mercredi 24 novembre, à Liège. © SNPS Province de Liège

Le mouvement d'action des services de police augmente la pression à Liège

Le Front commun syndical pour les services de police a mené mercredi matin une nouvelle action devant le palais de justice de Liège et a augmenté la pression exercée lors des contrôles d'accès au bâtiment principal de la justice. Le mouvement a engendré une réaction de certains magistrats, dont les audiences n'ont pu débuter. D'autres actions, encore plus fermes, seront bientôt menées, ont prévenu les syndicats.

  1. Un livret d'épargne classique auprès d’une grande banque? Dans ce cas, le montant de vos épargnes ne sera doublé qu’au bout de… 636 ans
    Guide-epargne.be

    Un livret d'épargne classique auprès d’une grande banque? Dans ce cas, le montant de vos épargnes ne sera doublé qu’au bout de… 636 ans

    Depuis un certain temps déjà, les taux d’intérêt sur nos livrets d’épargne sont fort bas. Avec le taux minimal légal pour les comptes d’épargne réglementés, appliqué par la plupart des grandes banques, vous devriez attendre 636 ans avant que le montant de vos épargnes ne soit doublé. Toutefois, ceux qui optent pour des produits d’épargne ou d’investissement plus rentables, pourraient parvenir à augmenter de 100% leur capital durant leur vie. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique comment ceci est possible.
  1. Une centaine de policiers ont bloqué certaines entrées du palais de justice de Bruxelles
    MISE À JOUR

    Une centaine de policiers ont bloqué certaines entrées du palais de justice de Bruxelles

    Un piquet de grève a été dressé devant trois entrées du palais de justice de Bruxelles, mercredi dès le début de la matinée, par des délégués syndicaux policiers. Ceux-ci ont bloqué l’accès de l’entrée cellulaire, de l’entrée de service de la police et de “la porte Trabelsi”, une entrée ultra sécurisée située sur l’aile droite avant du bâtiment. Le piquet de grève a été levé vers 14h00.
  2. “Les femmes ne veulent plus ouvrir les jambes”: 6 mois avec sursis requis contre le chirurgien Jeff Hoeyberghs

    “Les femmes ne veulent plus ouvrir les jambes”: 6 mois avec sursis requis contre le chirurgien Jeff Hoeyberghs

    Le ministère public a requis, mardi, une peine de six mois avec sursis assortie d'une amende de 8.000 euros contre le chirurgien plasticien Jeff Hoeyberghs, poursuivi devant le tribunal correctionnel de Gand pour avoir tenu des propos sexistes et discriminatoires lors d'une conférence à l'Université de Gand (UGent) en 2019. Le prévenu n'était pas présent, mais son avocat Hans Rieder a plaidé pour l'acquittement, prétextant que le tribunal ne doit pas "porter un jugement moral sur ce que M. Hoeyberghs a fait".