Archive d'illustration
Plein écran
Archive d'illustration © Photo News

Le nombre d’absents pour maladie ou visite médicale à la police de Charleroi

InterviewLe coronavirus se propage très rapidement. Nous avons pu le constater tout au long de ces dernières semaines. Ce virus n’épargne personne. Pas même la police de Charleroi! Celle-ci ne veut pas communiquer à ce sujet. Mais elle a accepté de faire le décompte des absences pour cause de maladie quelle qu’elle soit.

125 membres du personnel de la police carolorégienne étaient exemptés de service pour maladie ou visite médicale ce mardi 31 mars à 14 heures. Lundi, à la même heure, ce chiffre était de 134.

“Nous nous rapprochons de la moyenne habituelle qui est de 109 absences par jour pour ce même motif” nous a précisé le porte-parole de la Zone de Police de Charleroi, David Quinaux. “Et encore, dans ce total, il faut prendre en compte les anciens qui sont en fin de carrière et qui prennent leurs jours de congé de maladie.” Mais cela, ça vaut également pour tous les autres jours de l’année.

Record

En tout cas, le pic d’absences recensées à la police carolo semble être loin derrière elle: “Nous avons enregistré 234 absents pour cause de maladie ou de visite médicale le 20 mars dernier. Jusqu’à aujourd’hui, cela reste le maximum.”

Et cela réjouit notre interlocuteur: “Nous sommes très loin de la bérézina. Au contraire! Nous avons plus de gens disponibles pour travailler sur le terrain. D’une part, il n’y a plus aucun devoir de police administrative vu que plus aucun événement n’est organisé pour l’instant. D’autre part, il y a eu un assouplissement du travail judiciaire.”

La Police de Charleroi compte en ses rangs 1.150 travailleurs.

Retrouvez, ici, toute l’actualité de Charleroi et de sa région.

  1. Une réponse au plus tard le 3 juin pour les stages sportifs
    Coronavirus

    Une réponse au plus tard le 3 juin pour les stages sportifs

    L'annonce des entités fédérées et du fédéral vendredi, ouvrant la possibilité d'organiser camps scouts, stages et activités récréatives pour enfants et jeunes durant les vacances d'été, a dû soulager de nombreux parents, dans un contexte de déconfinement progressif. Rapidement, des questions se posaient cependant sur les stages et activités purement sportifs, qui ne sont pas couverts par la communication de vendredi. Une décision et une communication à ce sujet devraient intervenir au plus tard le 3 juin, a-t-on appris dimanche.
  1. “Les dos tournés et les kayaks risquent de suivre Sophie Wilmès”

    “Les dos tournés et les kayaks risquent de suivre Sophie Wilmès”

    Des dos tournés et des images qui voyagent. L’action symbolique menée par le personnel soignant du CHU Saint-Pierre le 16 mai dernier a été relayée par de nombreux médias étrangers et a trouvé écho jusqu’au Japon. Une haie de déshonneur susceptible d'écorner l’image de Sophie Wilmès? “Sur la scène internationale cela ne devrait pas avoir d’effet majeur”, considère Sandrine Roginsky, professeure en communication politique à l’UCLouvain. “Mais chez nous, cela risque de la suivre, au même titre que l'épisode des kayaks.”
  2. Saisie de 2 millions d'euros lors d'une enquête sur un trafic international de drogue en Flandre orientale

    Saisie de 2 millions d'euros lors d'une enquête sur un trafic internatio­nal de drogue en Flandre orientale

    La police judiciaire fédérale (PJF) a indiqué samedi avoir mis la main sur plus de 2 millions d'euros en espèces lors de perquisitions menées dans le cadre d'une enquête relative à un trafic international de drogue en Flandre orientale. Les forces de l'ordre ont également découvert des bijoux et plus de 130 véhicules. Cinq suspects ont été arrêtés en Belgique, trois aux Pays-Bas. Le gang est soupçonné d'avoir importé en Belgique de grandes quantités de cocaïne en provenance d'Amérique du Sud pendant plusieurs années.