Photo News
Plein écran
© Photo News

Le nombre de contaminations passe sous le seuil de 5.000 cas par jour: la situation dans votre commune

Mise à jourLe nombre de contaminations au Covid-19 en Belgique poursuit sa baisse. En moyenne, du 7 au 13 novembre, il y a eu 4.911 contaminations quotidiennes soit une baisse de 41% par rapport aux 7 jours précédents, selon les derniers chiffres de l’Institut de santé publique Sciensano publiés mardi. Cela représente une incidence sur une semaine de 299,1 cas positifs par 100.000 habitants (contre 508,2 par 100.000 habitants sept jours auparavant).

  1. Un livret d'épargne classique auprès d’une grande banque? Dans ce cas, le montant de vos épargnes ne sera doublé qu’au bout de… 636 ans
    Guide-epargne.be

    Un livret d'épargne classique auprès d’une grande banque? Dans ce cas, le montant de vos épargnes ne sera doublé qu’au bout de… 636 ans

    Depuis un certain temps déjà, les taux d’intérêt sur nos livrets d’épargne sont fort bas. Avec le taux minimal légal pour les comptes d’épargne réglementés, appliqué par la plupart des grandes banques, vous devriez attendre 636 ans avant que le montant de vos épargnes ne soit doublé. Toutefois, ceux qui optent pour des produits d’épargne ou d’investissement plus rentables, pourraient parvenir à augmenter de 100% leur capital durant leur vie. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique comment ceci est possible.
  1. Quel est le “profil type” du patient Covid-19 hospitalisé?

    Quel est le “profil type” du patient Covid-19 hospita­lisé?

    Environ 30% des personnes hospitalisées lors de la deuxième vague n'ont pas de facteurs de comorbidité, soit la présence d'une autre maladie ou d'un trouble, a fait savoir lundi Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral Covid-19 lors de la conférence de presse du Centre de crise. "Cela souligne l'importance de faire attention quel que soit son état de santé", précise-t-il. Le virologue a également rapporté le profil “type” du patient admis à l’hôpital. “Il est assez similaire entre la première et la seconde vague.”
  2. Port du masque pour les élèves à partir de six ans à Courcelles: premier bilan

    Port du masque pour les élèves à partir de six ans à Courcelles: premier bilan

    La commune de Courcelles avait annoncé vendredi soir sa décision de rendre le port du masque obligatoire pour les enfants à partir de six ans au sein des établissements scolaires, sauf pour la pratique sportive, jusqu’aux vacances d’hiver. Cela a suscité la colère de plusieurs parents et la réaction de la Ministre de l’Éducation en Fédération Wallonie-Bruxelles (FW-B), Caroline Désir (PS). Cette dernière a enjoint par courrier la bourgmestre courcelloise, Caroline Taquin (MR), de se conformer à la circulaire organisant la vie scolaire en contexte de crise sanitaire. Finalement, le choix a été laissé aux géniteurs.