Patient Covid aux soins intensifs, mi-avril, à Liège
Plein écran
Patient Covid aux soins intensifs, mi-avril, à Liège © AP

Le nombre d’infections repasse sous les 3.000 cas par jour

Le nombre d'infections quotidiennes en moyenne à la Covid-19 repasse sous la barre des 3.000 cas: du 3 au 9 mai, 2.993 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, soit une augmentation de 1% par rapport à la semaine précédente, selon les chiffres de l'Institut de santé publique Sciensano mis à jour jeudi matin. Il y a dorénavant moins de 700 personnes traitées en soins intensifs pour cause de Covid-19: 657 précisément, parmi les 2.024 patients hospitalisés à la suite d'une infection au coronavirus. Entre le 6 et le 12 mai, il y a eu en moyenne 15,1 admissions à l'hôpital par jour pour cause de coronavirus, soit une baisse de 14% par rapport à la période de référence précédente.

  1. Domenico et son frère de 16 ans molestés par la police à Charleroi: “Sale Italien”
    Témoignage et interview

    Domenico et son frère de 16 ans molestés par la police à Charleroi: “Sale Italien”

    Vendredi soir, le match d’ouverture de l’Euro 2020 opposait la Turquie à l’Italie. À Charleroi, il s’agissait d’un événement particulier tant les communautés turque et italienne sont présentes en nombre dans la première ville wallonne. Après le succès 0-3 de l’Italie, de nombreux fans de la Squadra Azzura ont sorti les maillots, les drapeaux et les klaxons pour faire un boucan d’enfer. Mais la soirée s’est mal terminée pour deux d’entre eux.
  2. Il avait frappé et craché sur le personnel de Brussels Airlines: trois mois de prison

    Il avait frappé et craché sur le personnel de Brussels Airlines: trois mois de prison

    Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné lundi à trois mois de prison un homme qui s’était comporté de manière agressive lors d’un vol régulier de Brussels Airlines. Le voyageur avait frappé et craché sur deux membres de l’équipage avant d’être maîtrisé par d’autres passagers. Des images de l’incident, réalisées avec un smartphone, avaient fait le tour de la presse internationale. L’homme n’était pas présent à son procès et a donc été condamné par défaut.