Le parquet général demande le renvoi en correctionnelle du bourgmestre d'Hastière

Le parquet général de Liège a demandé, lundi devant la chambre des mises en accusation de Liège, le renvoi en correctionnelle du bourgmestre d'Hastière, Claude Bultot, inculpé de faux et usage de faux dans le dossier du camping du Pairy à Wauslort (Hastière), a-t-on appris mardi auprès de l'avocat des parties civiles.

Claude Bultot est accusé d'avoir signé des conventions avec des propriétaires de caravanes alors que la commune était au courant que le camping n'était plus conforme aux normes exigées par le commissariat général au tourisme (CGT). Une ordonnance de fermeture avait été prise en février 2009 et affichée mais le lieu était toujours en activité. En décembre 2009, une centaine d'occupants du camping du Pairy ont appris qu'ils allaient devoir quitter les lieux.

En février 2016, la chambre du conseil de Dinant a rendu une ordonnance de non-lieu dans ce dossier, comme requis par le parquet de Namur, alors que ce dossier avait déjà précédemment fait l'objet d'un classement sans suite. "Cette position du parquet général est un peu surprenante surtout après le non-lieu. Il confirme, comme à Dinant, que je n'ai pas agi dans mon intérêt personnel mais estime qu'il y a eu une faute en autorisant les résidents à occuper leur terrain en attendant qu'ils trouvent une solution", explique Claude Bultot. L'arrêt de la chambre des mises en accusation de Liège sera prononcé le 16 mai.