La ministre wallonne du Tourisme, Valérie De Bue
Plein écran
La ministre wallonne du Tourisme, Valérie De Bue © photo_news

Le pass touristique wallon relancé: “Premier arrivé, premier servi”

Wallonie Belgique Tourisme relancera, le 5 mai, son pass touristique Visitwallonia, a annoncé lundi la ministre wallonne du Tourisme, Valérie De Bue, lors d’une conférence de presse. Ce pass gratuit sera valable jusqu’au 30 juin et a pour objectif de soutenir le secteur touristique en cette période de pandémie.

  1. Les sinistrés non-assurés peuvent introduire leur demande d’indemnisation à la Région
    Inondations

    Les sinistrés non-as­surés peuvent introduire leur demande d’indemnisation à la Région

    L’arrêté du gouvernement wallon qui sert de base légale à l’indemnisation des sinistrés touchés par les inondations du 14 au 16 juillet et par celles du 24 juillet a été publié ce mercredi au Moniteur belge. Les sinistrés non-assurés entrant dans les conditions d’indemnisation peuvent dès lors introduire leur demande d’aide dès à présent via le formulaire de Demande de réparation de biens disponible sur le site du Service régionale des calamités, indique dans un communiqué le cabinet du ministre-président wallon, Elio Di Rupo.
  2. La distribution des pass VisitWallonia reportée à 2021

    La distributi­on des pass VisitWallo­nia reportée à 2021

    Étant donné l'évolution de la pandémie du Covid-19 et les nouvelles mesures décidées par le Comité de concertation, la distribution des pass touristiques Visit Wallonia, initialement annoncés pour novembre avant d'être mis en suspens, a été reportée à 2021, indique vendredi l'agence Wallonie Belgique Tourisme (WBT). "La date de relance de cette action sera communiquée dès que les conditions le permettront", précise cette dernière.
  3. La présence policière renforcée dans les zones “problématiques” de Liège
    Agressions dans le Carré

    La présence policière renforcée dans les zones “probléma­ti­ques” de Liège

    Chaque jour, des faits de délinquance se déroulant place Saint-Lambert, place de l’Yser, esplanade Saint-Léonard, gare des Guillemins ou encore dans le Carré sont rapportés au bourgmestre de Liège et au chef de corps de la police. Ce dernier a fait procéder à une analyse de la situation et a demande un renforcement de la présence de ses agents dans les lieux jugés plus “problématiques”.