Le patron de Jost Group accusé de diriger une "organisation criminelle"

VideoTrois mandats d'arrêt ont été décernés lundi soir, à la suite de la vague de perquisitions menée en matinée dans le secteur du transport routier, plus précisément dans les locaux de l'entreprise Jost. L'information a été communiquée à Sudpresse par la porte-parole du groupe, Véronique Hustin, qui précise que son administrateur-délégué, Roland Jost, fait partie des trois personnes placées en détention préventive. Le parquet fédéral a confirmé dans la soirée au quotidien La Dernière Heure que celui-ci avait d'ailleurs été inculpé.