Plein écran
Une agence Thomas Cook à Bruxelles. © Photo News

Le patron de Thomas Cook Belgique: "Nous examinons toutes les options”

"Nous examinons toutes les options pour poursuivre l'activité de l'entreprise", a affirmé lundi le CEO de Thomas Cook Belgium, Jan Dekeyser, après un entretien qu'il a qualifié de "constructif et ouvert" avec le ministre de l'Emploi, Wouter Beke.

Un autre représentant de la filiale belge du tour-opérateur a par ailleurs assuré que le "nécessaire serait fait pour tous les employés et les clients".

Près de 10.000 voyageurs sont concernés par la situation du voyagiste britannique déclaré en faillite, et qui emploie environ 600 personnes en Belgique.

En matinée, la direction de Thomas Cook Belgique a annoncé lors d'un conseil d'entreprise que l'entreprise restait bien opérationnelle sur le territoire belge. Les enseignes sont ouvertes pour traiter les dossiers en cours mais aucun nouveau client n'est accepté par mesure de précaution. Un nouveau conseil d'entreprise est prévu à 15h00.

  1. Une affaire de pédophilie hors norme devant la justice belge
    mise à jour

    Une affaire de pédophilie hors norme devant la justice belge

    Cinq hommes – trois Belges, un Néerlandais et un Britannique - sont accusés d’être au cœur d’un réseau pédophile sans précédent, qui a été actif en Belgique et à l’étranger. Ils auraient durant plusieurs années, fabriqué et diffusé de la pédopornographie. Il est question de 9 millions de photos et vidéos. Les suspects, pères de famille et célibataires, comparaissent vendredi devant le tribunal correctionnel de Termonde. Il y aurait des milliers de victimes, dont 38 ont pu être identifiées pour l’instant par les enquêteurs. Il s’agit des propres enfants des suspects, beaux-enfants et enfants de connaissances. “C’est le plus gros dossier depuis la création de Child Focus”, confirme Kris Luyckx, l’avocat qui représente l’organisation qui lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants.