Plein écran
Les Éditions de l'Avenir, à Namur. © belga

Le personnel de L'Avenir décide de partir en grève

Le personnel des Éditions de L'Avenir, réuni en assemblée générale, a décidé mercredi de partir en grève, peut-on lire sur le site internet du quotidien.

Le personnel réuni à 11h00 a voté à 68 voix pour (0 contre, 7 absentions) la grève.

Une motion de soutien aux délégués de l'Association des Journalistes Professionnels (AJP) et de la Société des Rédacteurs (SDR) a quant à elle été adoptée à l'unanimité des personnes présentes.

Mardi, il avait été rapporté que la direction avait répondu de manière musclée, par le biais de trois courriels distincts, aux revendications du personnel, concernant notamment l'indépendance rédactionnelle. Une réponse qui ressemblait "furieusement à une déclaration de guerre", selon la rédaction.

Le préavis de grève de 14 jours (voté à la quasi unanimité lors d'une assemblée générale du personnel le 3 juillet dernier) arrivait justement à échéance.

Une assemblée générale du personnel avait dès lors été convoquée mercredi en fin de matinée. 

  1. Le CEO de Sibelga: "La transition énergétique va entrer chez tous les Bruxellois”

    Le CEO de Sibelga: "La transition énergéti­que va entrer chez tous les Bruxellois”

    "Nous avons à l'horizon 2050, une vision très ambitieuse pour Bruxelles... Premièrement, nous imaginons que tout le bâti bruxellois sera soit passif, soit à très faible consommation énergétique, ce qui nous impacte directement, puisque 90% des Bruxellois se chauffent au gaz", annonce samedi Marie-Pierre Fauconnier, CEO de Sibelga dans les colonnes du journal L'Echo où elle dévoile son plan de stratégie pour le gestionnaire des réseaux de distribution de gaz et d'électricité bruxellois.