Plein écran
Portrait de la petite Mawda Shawri © BELGA

Le policier dont le tir a touché la petite Mawda inculpé pour homicide involontaire

mise à jourLe policier dont le tir a tué la petite Mawda lors de la course-poursuite du 17 mai 2018 a été inculpé d’homicide involontaire le 18 décembre dernier, a indiqué mercredi le procureur général de Mons, Ignacio de la Serna. L’inculpation a été décidée par la juge d’instruction au terme de la reconstitution et de l’analyse du rapport balistique, a-t-il ajouté.

Deux autres personnes sont inculpées dans ce dossier: le passeur et le chauffeur du véhicule dans lequel se trouvait la victime. Les deux individus avaient été placés en détention préventive après leur capture, qui s’était déroulée respectivement aux Pays-Bas et en Grande-Bretagne.

Le policier n’a quant à lui pas été placé en détention, le risque de récidive ou de fuite n’étant pas de mise.

Le chauffeur et le passeur avaient été inculpés du chef d’entrave méchante à la circulation, étant donné qu’ils ont utilisé leur véhicule comme arme pour échapper aux policiers lors de la course-poursuite.

Le procès doit se dérouler en 2020.

  1. Enquête sur une gorgée de vin fatale: de la drogue insérée dans une bouteille encore fermée

    Enquête sur une gorgée de vin fatale: de la drogue insérée dans une bouteille encore fermée

    Le parquet d’Anvers mène une enquête après le décès suspect d'une femme de 41 ans à Puurs-Sint-Amands fin 2019. La quadragénaire a succombé après avoir bu une simple gorgée d'un verre de vin “RED Merlot Cabernet Sauvignon 2016" de la marque Black&Bianco. La bouteille aurait été manipulée et une dose mortelle de MDMA (amphétamines) aurait été ajoutée dans le liquide. Le parquet avertit tout détenteur d’une bouteille similaire d'un risque potentiel et indique qu’il convient de prévenir la police si le bouchon d'une de ces bouteilles semble avoir été manipulé.
  2. Affaire des visas humanitaires: le parquet en appel de la libération sous conditions de Melikan Kucam

    Affaire des visas humanitai­res: le parquet en appel de la libération sous conditions de Melikan Kucam

    Le parquet a décidé mercredi d'interjeter appel contre la décision de la chambre du conseil d'Anvers, mardi, de libérer sous conditions Melikan Kucam. L'ex-conseiller communal N-VA à Malines, soupçonné d'avoir monté une fraude dans l'attribution de visas humanitaires, doit donc continuer à porter un bracelet électronique. L'affaire sera traitée dans les 15 jours par la chambre des mises en accusation.