illustration
Plein écran
illustration © thinkstock

Le profil disparate et interpellant des victimes de la prostitution de mineurs

Les adolescents qui ont un parcours dans l'aide spécialisée à la jeunesse ne sont pas les seules cibles des proxénètes de mineurs à Bruxelles, révèle jeudi une étude de Child Focus, la Fondation pour enfants disparus et sexuellement exploités. Les victimes proviennent également de réseaux internationaux de traite d'êtres humains ou, plus étonnant, de familles aisées de la périphérie sud de la capitale. "Le phénomène est plus vaste que nous le pensions", alerte l'organisation, qui n'a toutefois pas pu chiffrer l'ampleur du phénomène.