Plein écran
© Photo News

Le projet du BHNS à Charleroi va évoluer

La Ville de Charleroi prévoit d’instaurer un Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) sur son territoire et plus particulièrement sur la Nationale 53 (N53) et la Nationale 5 (N5). L’objectif est de permettre des circulations agréables et sécurisées à pied, à vélo, en bus et en voiture, avec des aménagements en harmonie et en cohérence avec le contexte local.

“Le dispositif de concertation qui a été mis en place à l’initiative de la Ville a permis et permettra de faire évoluer le projet.” C’est ce qu’a déclaré l’Échevin carolo de la Mobilité et de la Sécurité Routière, Xavier Desgain (Écolo), lors du conseil communal de ce lundi 27 janvier.

Ces propos visent à rassurer certains commerçants qui craignent de voir leur chiffre d’affaires baisser à partir du moment où l’accès aux voitures ne sera plus garanti dans leur zone. En effet, un sens unique était prévu à l’Avenue Paul Pastur à Mont-sur-Marchienne.

Saturation

Xavier Desgain a déjà acté certaines modifications: “Le sens interdit devait l’être en permanence. Il ne le sera plus qu’aux heures de pointe. Elles ne sont pas encore définies à ce stade-ci. Comme l’on connaît les projets d’urbanisation de la Ville Basse et que l’on a toutes les raisons de penser que le bas de l’Avenue Paul Pastur y sera saturé une fois que ces urbanisations auront été menées, l’intérêt d’interdire aux heures de pointe est d’y donner la priorité aux transports en commun. Parce que l’objectif du projet, c’est bien un report de charge des voitures vers le dispositif de transports en commun.”

Le fait que certaines rues avoisinantes risquent d’être saturées à cause de ce sens interdit sera également pris en compte: “Nous allons voir quels aménagements nous devons mener sur les voiries locales pour bien préciser celles qui ne seront pas autorisées au trafic de transit.”

Stationnement

En ce qui concerne le stationnement aussi, le projet va évoluer: “Le travail technique est en cours pour augmenter le nombre de places de stationnement dans le centre de Mont-sur-Marchienne. En particulier, sur la Place des Essarts et sur les terrains disponibles du côté du centre sportif qui est juste en face de la Place Roger Desaise. Des adaptations sont aussi prévues pour avoir plus de places de stationnement dans le fond de l’Avenue Paul Pastur en bordure du parking De Cock. 

Citation

Des aménagements d’amélioration sont prévus pour augmenter le nombre d’emplacements sur la N5 au pied de la côté de Couillet

Xavier Desgain (Ecolo), Échevin de la Mobilité et de la Sécurité Routière à Charleroi

Enfin, des aménagements d’amélioration sont prévus pour augmenter le nombre d’emplacements de stationnement disponibles sur la Nationale 5 au pied de la côte de Couillet où on a eu de nombreuses remarques de commerçants et d’usagers nous indiquant que l’on créait une situation difficile avec le nombre d’emplacements de stationnement perdus. Et nous devons poursuivre le travail pour prévoir des poches de stationnement. Mais cette fois-ci, plus sur des voiries régionales, mais sur des voiries locales qui donnent sur la Nationale 5 et sur la Nationale 53.”

L’envie est aussi d’améliorer la rotation des véhicules sur les emplacements de parking dans les zones de commerce sur la N5 et la N53 ainsi que de dégager de nouveaux emplacements pour personnes à mobilité réduite.

Au total, six réunions citoyennes ont été organisées par la Ville de Charleroi dans différents quartiers qui seront impactés par ce projet. Celui-ci sera financé à hauteur de 50 millions d’euros par le Gouvernement Wallon par le biais de la Société wallonne de Financement Complémentaire des Infrastructures (SOFICO). Le BHNS doit desservir 54 arrêts et 19.000 habitants. Il effectuera un passage toutes les dix minutes aux différents arrêts qui relieront dans un premier temps le GB Bomerée au Shopping Sud de Loverval.