Le président du PTB Peter Mertens
Plein écran
Le président du PTB Peter Mertens © Photo News

Le PTB énervé de ne pas être consulté: “Mépris et arrogance”

Le PTB souhaite lui aussi être consulté par le souverain dans le cadre des discussions en vue de la formation d'un gouvernement fédéral, et le fait savoir lundi: "un demi-million d'électeurs, des trois régions du pays, sont négligés", a déploré le président de parti Peter Mertens lundi au micro de la VRT (Radio 1).

Dimanche, le PTB avait déjà communiqué son mécontentement: le chargé de mission royale Koen Geens "a prétendu avoir entendu 'tous les partis démocratiques'. Or, comme les autres informateurs avant lui, il n'a pas entendu le seul parti national, le PTB, témoignant d'une arrogance et d'un mépris sans nom", précisait le parti marxiste. "Vu le blocage actuel, je suppose que le Roi va vouloir maintenant nous entendre comme il l'a fait au lendemain des élections, dont nous sommes un des gagnants", ajoutait le PTB. "Nous voulons faire part au Roi de la colère des gens, mais aussi des propositions issues de notre tour de Belgique". 

“Petit jeu politique”

Le lendemain, alors qu'il est connu que le Roi consultera lundi, mardi et mercredi les présidences des 10 partis traditionnels et démocratiques, et pas du PTB, Peter Mertens déplore cette "exclusion". "Les présidents des 10 partis traditionnels ont insisté auprès du Palais pour que le PTB, seul parti national, ne soit pas invité chez le Roi. (...) Quel petit jeu politique".