Germain Mugemangango et Raoul Hedebouw face à Paul Magnette lors d’une entrevue au Parlement de Wallonie à Namur, le 3 juin 2019.
Plein écran
Germain Mugemangango et Raoul Hedebouw face à Paul Magnette lors d’une entrevue au Parlement de Wallonie à Namur, le 3 juin 2019. © Photo News

Le PTB est-il vraiment prêt à gouverner?

Mise à jourExclu des négociations en Flandre et sans doute écarté au niveau fédéral, le PTB peut légitimement espérer monter au pouvoir en Wallonie et à Bruxelles, deux régions où le parti marxiste a réalisé une forte percée. Mais le PTB est-il vraiment prêt à mettre suffisamment d’eau dans son vin rouge pour entrer dans des majorités? Rien n'est moins sûr... Pas certain non plus que les autres partis, PS en tête, soient réellement “chauds boulette”, comme dirait Raoul Hedebouw, à l’idée de s’allier au PTB.

  1. Le nazi autoproclamé de Keerbergen condamné à un an de prison

    Le nazi autopro­clamé de Keerbergen condamné à un an de prison

    Le tribunal correctionnel de Louvain a condamné mardi Georges Boeckstaens, un retraité de 77 ans, à une peine d’un an de prison ferme pour avoir enfreint la loi sur le négationnisme et le racisme. Le septuagénaire écope ainsi de la peine maximale pour avoir orné sa maison de Keerbergen de symboles nazis visibles. L’homme avait également été pris en flagrant délit lorsqu’il a fait un salut hitlérien devant une journaliste.