Plein écran
Maggie De Block, ministre en charge de l'Asile et la Migration. © BELGA

Le retour des visites domiciliaires émane de la commission Bossuyt, selon Maggie De Block

 L'invitation envoyée à l'association des juges d'instruction pour faire connaître le 27 septembre prochain son avis sur le projet de loi relatif aux visites domiciliaires n'émane pas de l'Office des étrangers, a démenti mercredi le cabinet de la ministre en charge de l'Asile et la Migration, Maggie De Block, corrigeant une information de presse.

L'invitation provient de la Commission Bossuyt, qui avait été chargée par le gouvernement de l'évaluation de la politique de renvoi de la Belgique, dans la foulée du scandale des rapatriements de Soudanais l'an dernier.
Cet organe est "indépendant de l'Office des étrangers", souligne le cabinet De Block.

Le projet de loi relatif aux visites domiciliaires du 7 décembre 2017 avait suscité un tollé dans une partie de la classe politique, les associations de soutien aux étrangers ainsi que parmi les citoyens hébergeurs de migrants. 

Il permettait à la police d'entrer chez des particuliers pour y interpeller des étrangers en séjour irrégulier et de fouiller le lieu pour trouver des éléments établissant leur identité, soit à la fois un mandat d'amener et un mandat de perquisition, selon les juges d'instruction. 

Devant la fronde qui avait gagné son propre parti, le Premier ministre, Charles Michel, avait gelé le texte en février 2018. Le projet n'a jamais été approuvé au parlement.

Depuis lors, le gouvernement est en affaires courantes. Selon "La Libre", c'est l'Office des étrangers qui a pris seul l'initiative d'inviter les juges d'instruction pour reparler de ce projet qui a été redéposé à la Chambre sous forme d'une proposition de loi par la N-VA.

Or c'est la Commission Bossuyt qui est à l'origine de l'invitation, selon Mme De Block.

  1. Le match des Diables et le concert d’Angèle provoquent d’importants embarras de circulation

    Le match des Diables et le concert d’Angèle provoquent d’importants embarras de circulati­on

    Le trafic était redevenu fluide à Bruxelles mardi peu avant 21h00. En début de soirée, d’importants embarras de circulation avaient été signalés, notamment au niveau du ring qui était à l’arrêt entre Dilbeek et Wemmel, en raison du concert de la chanteuse Angèle au Palais 12 de Brussels Expo où 14.000 personnes étaient attendues et du match de football Belgique-Chypre au stade Roi Baudouin qui devait attirer quelque 40.000 spectateurs, avait indiqué la porte-parole de Bruxelles-Ixelles Ilse Van de Keere.
  2. Perpétuité pour l'assassin d'une jeune touriste belge au Canada

    Perpétuité pour l'assassin d'une jeune touriste belge au Canada

    Sean McKenzie, un Canadien de 27 ans, a été condamné mardi à la prison à vie pour le viol et l'assassinat d’Amélie Sakkalis, une touriste belge de 28 ans, sauvagement tuée à l'été 2018 en Colombie britannique, rapporte le Vancouver Sun. L'homme, qui a reconnu les faits, est libérable à partir de 2042 mais restera vraisemblablement plus longtemps derrière les barreaux, celui-ci n'ayant jamais expliqué son geste.