Le retrait des crucifix à la Croix-Rouge suscite la polémique

VideoDes bénévoles de l'association ont exprimé leur désaccord avec le retrait des crucifix dans les antennes locales. Par ce geste, la Croix-Rouge entend affirmer sa laïcité.

Impartialité et neutralité. C'est au travers de ces deux principes fondamentaux que la Croix-Rouge de Belgique a exigé le retrait des crucifix suspendus aux murs de ses antennes locales.

"Suite à un courriel reçu provenant du Comité provincial de la Croix-Rouge à Liège transmis aux vingt-huit maisons Croix-Rouge de la Province, il nous a été demandé de respecter le ou les principes de la Croix-Rouge, c'est à dire pas de signes distinctifs religieux ou de race", explique André Rouffart, président de la maison Croix-Rouge de Verviers qui a reçu de nombreuses critiques à l'égard de cette décision.

"Je pense que c'est une tempête  dans un verre d'eau" et "que ça n'a rien à voir avec Saint-Nicolas à qui l'on veut enlever la croix". Ce point de vue contenu semble loin de recueillir l'unanimité. Certains bénévoles interrogés par RTL Info contestent cette décision, faisant référence notamment à la modification de certaines terminologies qui, de leur point de vue, rompent avec nos traditions et nos racines.

"Qu'on laisse les choses comme elles sont" s'injurge l'une d'elles. "On a dit vacances de Noël maintenant, vacances d'hiver. Le marché de Noël à Bruxelles c'est devenu les Plaisirs d'hiver." Les témoignages recueillis auprès de la section de Verviers confirment certaines plaintes dont la teneur tourne autour des mêmes sujets, comme une âcre ritournelle.

"Pour une certaine partie de la population, c'est à cause des musulmans qu'on a retiré les croix dans les maisons Croix-Rouge et, plus particulièrement, dans celle de Verviers. Or, ça n'a absolument rien à voir", les autres signes religieux étant également banni des locaux Croix-Rouge.

  1. Un prof d’un athénée à Huy écarté après avoir posté une vidéo antisémite sur Facebook

    Un prof d’un athénée à Huy écarté après avoir posté une vidéo antisémite sur Facebook

    L'organisme Wallonie-Bruxelles Enseignement (WBE) s'est constitué partie civile dans le cadre d'une action pénale lancée à l'encontre de Talal Magri, professeur de religion islamique à l'Athénée Royal Agri Saint-Georges à Huy, a indiqué le porte-parole du cabinet de Frédéric Daerden, vice-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles et ministre de tutelle de WBE. Une procédure d’écartement a été prise à son encontre.
  2. Le massepain cuit, la spécialité bien liégeoise de la maison Jean-Marie

    Le massepain cuit, la spécialité bien liégeoise de la maison Jean-Ma­rie

    Les cadeaux, les mandarines, les fruits secs et les gougouilles (pour nos lecteurs non liégeois, ce terme signifie “friandises”). Voilà quelques éléments indissociables de la Saint-Nicolas. Une fête qui enchante bien sûr les plus petits, mais pas que. Les parents y trouvent aussi leur compte puisque c’est l’occasion de retomber en enfance en dégustant les sucreries de leur enfance, comme les guimauves chocolatées, les spéculoos et bien entendu le massepain.